En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Sports Football Football étranger Ligue des Champions

Des supporters du PSG dénoncent des fouilles trop poussées à Lisbonne: «On peut clairement parler d’attouchement sexuel» (vidéo)

Plusieurs supporters parisiens qui ont fait le déplacement pour le match contre Benfica rapportent des cas de fouilles corporelles abusives de la part des stadiers.
Vidéo

Les supporters du PSG ont loin d’avoir vécu une belle soirée au Portugal mercredi dernier. Au-delà du partage 1-1 face à Benfica en Ligue des champions, nombreux supporters parisiens dénoncent des fouilles abusives à l’entrée du stade.

Au micro de RMC Sports, un membre du Collectif Ultra Paris est revenu sur ces faits. « Le stadier est arrivé vers moi, tire mon short vers le bas et commence à soulever mon caleçon », explique-t-il. « Il avait les mains à l’intérieur de mon caleçon et c’était un palpage de mes organes génitaux. J’ai encore la voix qui tremble. » Il évoque également des fouilles tout aussi poussée du côté des femmes. « C’était pareil avec les mains dans le soutif et dans les strings, avec un touchage des parties génitales. »

Pour lui, il n’y aucun doute sur la nature de ces gestes : « On peut clairement parler d’attouchement sexuel ». Une autre supportrice a témoigné auprès du média français, montrant clairement que ce n’était pas un acte isolé. « Au début, elle vous palpe les bras, entre les seins pour voir s’il y a quelque chose, c’est normal. Mais après elle commence à passer sa main sous mon soutien-gorge et elle insiste en regardant si je n’ai pas caché quelque chose dessous », explique cette fan. « Je sentais ses mains sur mes seins. Ensuite elle est passée derrière mon dos, elle descend et passe ses mains autour de ma taille et elle les met dans mon pantalon. Je sens qu’elle va vers ma culotte donc je lui signale. Elle répond ’it’s okay’. Donc elle continue, je sens que sa main est proche de mes parties intimes. Elle finit par se retirer, palpe mon pantalon puis elle me demande d’écarter les jambes, j’exécute et elle me demande d’écarter encore plus. D’un coup, elle remonte sa main vers mon entrejambe donc là je lui dis que je ne suis pas d’accord et elle poursuit en me disant ’it’s okay’. À la suite de ça, je suis passée. J’ai eu 30 secondes de flottement en me demandant ce qu’il s’était passé. »

Face à l’accumulation de témoignages, l’association Football Supporters Europe a annoncé avoir fait remonter le problème auprès de l’UEFA.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo Coupe du monde 2022

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles