En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil hors-texte

«Pour notre avenir, on doit être là»

Parmi les manifestants, une maman, Jade, 32 ans, venue avec sa fille Ida, 2 ans. « Selon moi, toute maman se doit être ici, pour l’avenir de ses enfants. Je dirais même que nous n’avons pas d’autre choix. Je suis angoissée par ce que sera amenée à vivre ma fille », nous a confié la trentenaire.

Jade, 32 ans était présente avec Ida, sa fille de deux ans.
Jade, 32 ans était présente avec Ida, sa fille de deux ans. - J.T.

Amandine, 21 ans fait partie du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté. « Je ne suis pas venue à l’action Code Rouge pour des raisons de disponibilités. Il était important pour moi d’être ici ce dimanche. Nous souhaitons négocier avec les décideurs mais ils nous prouvent que nos tentatives ne suffisent pas. Loin de là. Il ne faut pas baisser les bras et montrer notre mécontentement. Trop de gens même des travailleurs se retrouvent avec des factures impayables. Des situations sont vraiment dramatiques. Ce n’est plus possible », s’exclame-t-elle.

Amandine, 21 ans est venue de Durbuy.
Amandine, 21 ans est venue de Durbuy. - J.T.

Richard, 24 ans, venu de Waterloo, fait lui partie d’Amnessty International, une organisation non gouvernementale internationale qui promeut la défense des droits de l’Homme. Ce samedi, il était déjà présent à Feluy. « J’étais là en tant qu’observateur afin de vérifier que la police n’abusait pas de son pouvoir. En tant que jeune qui pense à mon avenir, je trouve cela important d’être présent ici ce dimanche. Je voulais montrer que je soutiens ceux qui n’acceptent pas ce qu’il se passe… »

Richard, 24 ans, de Waterloo avait également le déplacement samedi...
Richard, 24 ans, de Waterloo avait également le déplacement samedi... - J.T.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater