En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

Ces servals sont vendus 3.500 euros chacun... à Chênée (Liège): le commerce de ces «gros chats» débarque en Belgique et c’est totalement illégal!

Après le loup et le lynx, le serval arrive chez nous. Mais contrairement aux deux premiers, ce félin est persona non grata en Belgique. Pourtant, il est bien présent et… c’est illégal !

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Le reportage diffusé ce lundi au journal télévisé de TF1 nous a mis la puce à l’oreille. Enfin, façon de parler. Il était consacré à une pratique qui serait en pleine expansion en France. Il s’agit de la détention, illégale, de servals par des particuliers. Le serval ressemble à un grand chat. À un très grand chat même puisque sa taille peut atteindre le mètre dix voire plus.

bébé

Et, le problème, c’est que ce n’est pas un chat. L’animal a beau être tout mignon quand il est petit, à l’instar d’un lionceau ou d’un tigron : une fois qu’il grandit, il ne s’assagit pas. Normal, le serval est un animal sauvage qui aurait dû rester dans ses contrées de l’Afrique. Figurez-vous qu’il peut monter à 80 km/h quand il court derrière une proie !

3.500 € à Chênée

Hélas, des farfelus ont voulu en faire commerce en Europe. Bon nombre de spécimens ont donc atterri chez nos voisins du sud. « On en recueille quasiment toutes les semaines », se plaint Patrick Violas, le fondateur du refuge « La Tanière » à Nogent-le-Phaye. Le zoo est situé à quelques dizaines de kilomètres au sud de Paris.

Les journalistes de TF1 ont même interviewé une certaine Virginie qui est tombée amoureuse d’un serval qu’elle a acheté bébé, à la frontière... belge. Elle a payé 4.500 € pour cela et elle ne s’en débarrassera pas. Même si c’est interdit et qu’elle risque une peine de 3 ans de prison assortie de 150.000 € d’amende. « Beaucoup de ces animaux rentrent par l’Est de l’Europe et la Belgique », poursuit M. Violas.

Natuurhulpcentrum2.jpg.crdownload (2)

De la Belgique ? Nous effectuons une rapide recherche sur internet et, de fait, nous tombons sur une annonce récente postée par une personne habitant à Chênée, près de Liège. La voici :

************* ******* ******* ************ *** **** *********** ***** *********** ***** ******* ** ***** ** ******** ************ ********* ** ****** ** *************** ****** ***** ** *********** *** ****** *** **** ************************* ******** ** **** *************** ************** *** *************

*** ****** ** ** ******* *** *** ******* *** ******** ** ** ******* ** **** *** *** ********** ** **** ******** **** ******* **** ******* *** ** *********** **** ** **** *** *** ******* ** ****** ************ ********************************* ***************

**** *** ** ********** ************ *** *** ********* ** ********** *** ********* *** ********* ** ** ********* ** ********** ********** *** ************ *********** ******** ** ******* ***** ********** **** *** ******* *** ****** ************* *** ********* ************** ***** ****** **** ********* *** ******* *********** ******* **** *** ***** *********** ** ********* ******** *** ***** ********* **** ******** *** ***** ** ***** ******** *********** ********** *** ***** ******* **** *** ****** ** ************* ****** *** **** ******* **** *** ** ***** ** ****** **** ** ****** ** ******* ** ************

** ****** ** **********

** ********* ***** *** ********* ********* *** ****** ** *********** **** ** *********** ** *********** ********** *** *** ******** *** **** ******* *** ***** ******* ********** **** *** ********* ********* *** *** *** ** ***** **** *** ******* **** **** ** ******* *** **** **** **** **** ******** *** ***** ******** ** **** ***** ************ * ***** ***************** ************* ** ******* ** ***** **** ******* ** ********* ********* ************* ** ***** ******** *** ******* ***** ****** **** ** *********** ** ******* ** * ***** ** ******** ***** ******* ** ** ********* *********** ******** ***** ******* ** ********* **** *** ******* ****** * **** **** **** ******* ********* ******** ********** ******* ***** ********** **** *** ******** ******* ** ******* ********** ** ** **** ********* *** ** ***** *** ********** *** ***** ****** ****** ** ********* ***************** ** ******** *** ** ******* ***** ** **** ********** ** ** *******

************* ******* ** ***************** ******** *** ******** ************ ** ***** ** *** * ***** ***** ** ******** **** ** ************* ****** ********** ********** *** ****** * ***** *********** ** ***** **** ** *** ** ********* **** ***** ******** ** ****** ***** ** ****** **** ** ************* ****** ** ***** ** * * ***** *** **** ******* ********* ** **** ***** ****** *** *** ********* *** ***** ******** ******* ***** ******** **** ** ****** ** ******* ** ************ ******** ** ********** ******** ********

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles