En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Bruxelles Faits divers à Bruxelles

La police de Bruxelles Midi est en deuil, elle vient de perdre l’un de ses meilleurs agents de quartier, Ronny, foudroyé par une crise cardiaque à l’âge de 49 ans: «C’était un exemple pour beaucoup», souligne son chef de corps

Ronny était policier depuis un quart de siècle à la police de Bruxelles Midi (Anderlecht, Saint-Gilles & Forest). Il assurait la fonction d’agent de quartier pour les divisions Scheut et Peterbos, à Anderlecht. Ses collègues lui rendent hommage…

La police de Bruxelles Midi (Anderlecht, Saint-Gilles & Forest) est en deuil après avoir perdu l’un des siens : Ronny, foudroyé par une crise cardiaque à l’âge de 49 ans. L’homme était policier depuis un quart de siècle à la police de Bruxelles Midi. Le drame s’est produit ce dimanche au sein de son domicile de Grand-Bigard tandis qu’il venait tout juste de faire un jogging / footing (course à pied) après son service. « On avait travaillé ensemble tout le week-end, on s’était encore vu dimanche, il était parti à 16 heures en pleine forme, je lui avais dit que j’allais courir et il m’avait répondu que lui aussi. La vie est des fois impitoyable », témoigne son collègue, Éric, fort attristé par cette mauvaise nouvelle.

de videos

« La police, c’était sa vie »

« On était dans la même équipe, on gérait chacun un quartier, c’était un collègue très professionnel, très compétent, très ordonné. Il était quasiment tout le temps à jour parce qu’il travaillait à 100 % pour son quartier, il voulait que la gestion de son quartier soit parfaite. Il était fier d’être policier. Il était agent de police, mais, pour nous, ses collègues, c’est comme s’il était inspecteur de police, il en avait les compétences », souligne-t-il. « Ronny avait travaillé auparavant dans le service « trafic » et il connaissait donc parfaitement le code de la route. Il était intraitable sur la façon de conduire sur la route et faisait beaucoup de procès-verbaux parce que le respect du code de la route était une priorité pour lui, a fortiori dans une commune comme la nôtre où il y en a beaucoup qui ont du mal à respecter le code de la route. Il était intransigeant, mais correct. On pouvait discuter de tout avec lui. Il aimait bien le football, il était supporter d’Anderlecht depuis son enfance. On faisait du fitness ensemble, il aimait aussi faire du VTT. Sa famille était sa principale préoccupation et la police, c’était sa vie ».

« Un homme formidable »

« C’est avec une grande tristesse qu’on a appris son décès soudain à l’âge de 49 ans. Il travaillait depuis 25 ans au sein de la police de Bruxelles Midi. C’était un homme formidable, un policier exemplaire, ni trop carré ni trop soft, qui était apprécié de tous ses collègues. Si Ronny faisait quelque chose, tout le monde savait que ce serait bien fait et avec beaucoup de fierté. Parce qu’il était vraiment fier d’être policier », commente Sarah Frederickx, porte-parole de la police de Bruxelles Midi. « C’était un exemple pour beaucoup, un policier fier, toujours disponible, toujours professionnel », ajoute Jurgen De Landsheer, chef de corps de la police de Bruxelles Midi. Ronny laisse derrière lui une femme et deux enfants, une fille de 8 ans et un garçon de 13 ans. Son enterrement aura lieu vendredi 4 novembre prochain. Notre rédaction présente ses plus sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses collègues.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Faits divers

Voir plus d'articles