En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Tournai Actualité de la région de Tournai

Les riverains de Béclers en ont marre des odeurs intenables dans leur village: «Nous ne pouvons même plus ouvrir nos fenêtres, ce n’est plus tenable»

Sur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens de Béclers ont exprimé leur mécontentement suite à des odeurs chimiques émanant des sociétés situées à proximité du village. Ils appellent à du changement !

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Cela fait maintenant un petit temps que la situation dure et que la problématique n’est toujours pas levée. Sur Facebook, de nombreux Béclésiens ont exprimé leur mécontentement. « Ce jeudi 27/10, l’odeur était vraiment très désagréable et intense », expliquait, sur Facebook, une habitante, Monique Alluin. C’est également le cas de Lucie Dewez, qui a accepté de nous en dire plus : « Cela fait maintenant deux, trois mois que le problème est présent et clairement, c’est compliqué. En fonction de la direction du vent, l’odeur peut être très forte et être là très tôt le matin. En plus, cela ne concerne pas que le village de Béclers mais également Havinnes et Thimougies. L’odeur est tellement forte qu’elle nous empêche d’abord d’ouvrir les fenêtres de nos chambres et de la salle de bain mais aussi de respirer en toute quiétude en sortant dans nos jardins ou en entrant dans nos voitures. Parfois, même la climatisation des voitures fait entrer cette odeur dans nos véhicules… ».

*** ****** ************** *** ******* ****** *** **************** ********** **** *** ****** ****************** ***** ********** ******** **** ** ******** ***** ******* **************** **** ******** ** **** *** ****** ****** ***** ********** **** ***** ** *** ** ** ********* ******* **** ** ********* ** *** ******* **** ******** ** *** ****** ** ***** ****** *******************

************* ****** ***** *** ** ************

********* ** ******* ****** ***** ** ***** *** *********** ***** ***** ********* ****** ***** *** *********** ********** ** ** **** *** ** **** ** *** * ******* ** ******* **** ************** ******** ** ***** *** *** ********* ****************** ** ** **** ********** ** ********* ** ** **** *** ******** ***** *** ***** *** *************** ** ********* ****** ********* *** ****** *********** ******* **** ***** ********** *** **** *** ******** ***** **** ****** ***** ** **** ** ******************

**** ***** ****** ***** ********* **** **** ********* ************ ********************** ****** ***** ** *** ************ ** ******* *** ** ******* *** ***** *** **** ****************** ***** ** * * ***** ** ****** *** ********* *** ********* ***** ****** ***** *** ** **** ** *** ****** ** **** ************ *** ***** ****** **** ***** **** ** ***** ****** ******* **** **** ******** ******* ** **** **** ***** ******* ****** ** ******* **** ************** ** ** **** **** ** **** ** ******** ** ******** ** ****** ******* *** ******** ******* **** *** ** ********* ******* *** ******* ** *** ******* ***** ** ** ************

******** *** ** **** *****

**** ****** ** ***** ****** *** ******* **** * ******** ** ************ ** ** ******* **** ********** ** ********** ********** * * ****** ** *** **** *** ** **** ******* **** **** ** ******* **** ** ******* ** ****** ***** *** *** *** *********** ** ** ******* **** **** ** ******* ** ** ********** ** ** **** *** ******* ** ** ******** **** ** **** **** * ***** *** ******* *** ******* *** ********* ******* ** ********** ******* **** **** *** *********** *** **** ** ***** ** ****** ** ** ****** **** *** **** *** **** ********** ** ******** ********** ******** **** ******** *** ** **** ************** ******* ** **************

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Tournai Actu

Voir plus d'articles