Abonnez-vous pour 1€

Waterloo: vers des panneaux publicitaires 2.0 avec des hotspots wifi et bornes de recharge électriques

Illustration.
Illustration. - D.R.

L’opposition, notamment Ecolo, s’inquiétait de la fin toute proche des contrats qui lient Waterloo à deux entreprises (JCDecaux et Clear Channel), des contrats qui rapportent tout de même plus de 200.000 euros chaque année. Face à ces inquiétudes, Florence Reuter tout comme Cédric Tumelaire ont joué la carte de l’apaisement. « Le contrat commencé en 2002 arrivait à son terme et on a décidé de le prolonger une dernière fois pour une année supplémentaire, expliquait Cédric Tumelaire, l’échevin des Nouvelles Technologies. Mais pas d’inquiétude, on a décidé de procéder de la sorte pour voir ce qu’il était possible de mettre en place à l’avenir avec notamment des panneaux publicitaires digitaux, variables et dynamiques ».

Pendant un an, la Commune va donc pouvoir tester les possibilités offertes par ces panneaux numériques. « On va pouvoir les essayer, checker leur efficacité, regarder aussi si cela est faisable financièrement et le tout en temps réel ». Les applications de ces panneaux publicitaires 2.0 pourraient être multiples et bénéficier aux publicitaires, à la Commune, mais aussi aux citoyens et commerçants. « Les publicités seraient plus diversifiées c’est sûr, mais on pourrait aussi se servir de ces panneaux pour mettre en avant les braderies, fournir des infos en temps réel sur la mobilité, les places de parking disponibles, de la publicité pour nos commerçants, etc. ».

Wifi, Mobilité et infos utiles

Bref, il s’agit aussi et surtout de faire entrer la technologie intelligemment au sein de la commune. Cédric Tumelaire ne manque pas d’idées en termes d’applications possibles. « On voudrait aussi voir s’il est possible de rendre une partie de ces panneaux interactifs. Les gens pourraient alors s’en servir pour consulter les horaires des Proxibus, des futures navettes ou autres. Et l’on pourrait aussi envisager de placer des hotspots wifi au sein de ces panneaux ». Enfin, une dimension durable est également évoquée. « Les abribus munis de ces panneaux publicitaires pourraient dès lors comporter des bornes de recharge pour des vélos électriques ». Des premiers pas vers une Smart Mobilité 2.0.

G.VBG

Notre sélection vidéo