Accueil Mobilité Auto-moto

Grève générale ce 9 novembre: la circulation ferroviaire perturbée mercredi, un train sur quatre devrait rouler

La circulation des trains sera fortement perturbée dès ce mardi 8 novembre 22h00 et toute la journée du mercredi 9 novembre, prévient lundi la SNCB en raison de la grève nationale annoncée ce jour-là.

Le réseau ferroviaire sera fermé dans la majorité des provinces de Namur et du Luxembourg ainsi que dans une partie du Brabant wallon. Un quart des trains circuleront dans le reste du pays, a précisé la société belge des chemins de fer.

de videos

La SNCB a élaboré un service de trains alternatif dans les provinces où c’était possible, sur la base des membres du personnel ayant indiqué qu’ils travailleront. La cabine de signalisation d’Infrabel de Namur - nécessaire à la circulation des trains en toute sécurité - restera fermée en raison du nombre insuffisant de membres du personnel, ce qui empêchera la circulation de trains dans la majorité de la province de Namur, de Luxembourg et dans certaines parties du Brabant wallon, comme à Ottignies, souligne la SNCB.

Ailleurs, un train sur quatre devrait donc circuler. Concrètement, un train IC (reliant les principales villes du pays) sur trois et un train S (offre suburbaine) et un train L (offre omnibus) sur quatre circuleront. Les trains P (heures de pointe matin et soir), eux, ne circuleront quasiment pas. Plusieurs gares du pays seront peu ou pas desservies, prévient encore la SNCB.

La société de transport conseille aux voyageurs qui n’ont pas d’alternative au train ce jour-là de consulter le planificateur de voyages sur le site internet ou sur l’application de la SNCB.

Les ports impactés

Le mouvement de grève générale risque de paralyser complètement le port d’Anvers-Bruges mercredi. Les deux plus grands terminaux à conteneurs (MPET PSA et DP World) fermeront à coup sûr. Par conséquent, d’autres acteurs logistiques qui dépendent de ces terminaux, se verront également contraints de suspendre leur activité.

«L’impact sur le port sera plus important que lors des précédentes grèves nationales», prédit Stephan Vanfraechem, directeur de la fédération des employeurs Alfaport Voka. «La semaine dernière, les syndicats ont appelé les travailleurs portuaires à débrayer en masse mercredi. Et sans travailleurs, les terminaux ne peuvent pas fonctionner».

Du côté de l’Agence des services maritimes et de la côte (MDK) (MDK), on n’ignore quel impact aura la grève sur le personnel et les services de navigation.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo
Nos partenaires vous proposent
A ne pas rater

Aussi en Auto-moto

Voir plus d'articles