En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Brabant wallon Actualité de la région du Brabant wallon

Des manifestants bloquent l’accès au zoning Nord de Nivelles: «On en profite pour dialoguer avec les gens qui viennent malgré tout travailler»

Depuis ce mercredi matin, aucun véhicule ne rentre et ne sort du zoning Nord de Nivelles. Toutes les entrées sont bloquées par des piquets de grève et des manifestants, déterminés à faire bouger la situation économique du pays.
Photos

Comme annoncé, le Brabant wallon est fortement touché par la grève nationale de ce mercredi 9 novembre. Les zonings industriels sont bloqués et il est difficile pour les travailleurs d’accéder à leur lieu de travail. À Nivelles, entre autres, impossible d’accéder en véhicule au zoning. Des piquets de grève bloquent l’accès mais les manifestants tolèrent un accès à pied aux quelques travailleurs qui ont fait le déplacement.

de videos

Des revendications unanimes

Sur la zone de Nivelles Nord, les syndicats de la CNE (Centrale nationale des Employés) mènent une action dans le calme et la bonne humeur, avec comme objectif de dialoguer et se faire entendre. Emmanuel Bonami, employé à la CNE est déterminé à renverser la tendance actuelle : « L’une de nos revendications, c’est d’obtenir un changement dans la politique qui est menée aujourd’hui en Belgique et qui envoie la majorité des richesses dans l’actionnariat. Il est temps que ça change. »

Piquet de grève devant l’entrée du zoning de Nivelles
Piquet de grève devant l’entrée du zoning de Nivelles - Coralie Lambret

L’action menée à Nivelles réunit plusieurs profils, unis par le même objectif. « On nous dit qu’il n’y a pas d’argent pour améliorer les conditions de vie de la population alors que les richesses de la Belgique grandissent constamment. On aimerait que l’argent soit mieux réparti et qu’il profite majoritairement à la qualité de vie des travailleurs. »

Les femmes doublement impactées ?

Parmi les grévistes, beaucoup de femmes et notamment des aidantes familiales, qui craignent pour leurs emplois mais aussi pour nos aînés. « Le coût de la vie devient tellement élevé que les personnes âgées vont être forcées de choisir entre payer leurs factures et faire appel à nos services. C’est honteux d’en arriver là », s’indignent Fabienne, Chantal et Lucero. Mais leurs revendications se basent également sur l’impact de la crise sur les femmes. « On ne s’en rend pas compte mais la majorité des salaires les plus bas, des temps partiels et des familles monoparentales concernent les femmes. Elles sont doublement victimes de la situation », ajoute Blanche Garcia, employée à la CSC (Confédération des Syndicats Chrétiens) de Nivelles.

Une action contraignante mais utile

« Ceux qui ne font pas la guerre ont d’office perdu », rigole Emmanuel Bonami qui affirme que les grèves et les actions ont, par le passé, permis de faire bouger les choses. « Il faut toucher ceux qui ont de la puissance, et aujourd’hui ce n’est pas le gouvernement, mais plutôt la FEB (Fédération des Entreprises de Belgique) et ses représentants qui ne favorisent que l’actionnariat », poursuit le syndicaliste. Dans le zoning de Nivelles Nord, seuls les véhicules ne sont pas autorisés à entrer, mais les travailleurs qui arrivent à pied ne sont pas bloqués. « On en profite pour dialoguer avec les gens qui viennent malgré tout travailler, on leur explique les enjeux de notre action et la plupart sont compréhensifs », clôture Emmanuel Bonami.

WhatsApp Image 2022-11-09 at 12.48.10

Sur les coups de 13 heures, les manifestants avaient déjà remballé les piquets de grève. L’accès au zoning Nord était de nouveau possible. À l’autre bout de la ville, à la même here, le parking du Shopping de Nivelles était totalement vide. Aucun chat à l’horizon. La très grande majorité des commerces à l’intérieur sont restés fermés.

Grève nationale: à quelles perturbations faut-il s’attendre dans le Brabant wallon ce 9 novembre?

Les syndicats appellent à une grève nationale ce mercredi 9 novembre. De fortes perturbations dans tous les secteurs sont déjà annoncées, mais à quoi faut-il s’attendre dans le Brabant wallon   ?

Afin de protester contre la norme salariale à 0 %, les syndicats ont déposé un préavis de grève nationale pour ce mercredi 9 novembre. Des perturbations sont à prévoir un peu partout dans le pays, notamment dans tous les services publics. Le Brabant wallon ne sera pas épargné par cette grève, puisque les syndicats ont déjà prévu de bloquer certains lieux, comme les zonings industriels. À Nivelles, les manifestants ont par exemple prévu de bloquer la sortie des camions de livraison dès les petites heures du matin et encouragent le personnel à rester chez lui. En ce qui concerne la circulation, des barrages sont également à prévoir au niveau des ronds-points des grands axes routiers de la province.

Perturbations dans les commerces

Les syndicats prévoient de bloquer certaines grandes surfaces, les enseignes Carrefour, Delhaize, Lidl devraient d’ailleurs être majoritairement inaccessibles. Les grands centres commerciaux, comme le shopping de Nivelles risquent également de subir le même sort. Aucune information supplémentaire n’est disponible à l’heure actuelle et l’impact sur les commerces dépendra des zones géographiques. Mais par précaution, Myriam Djegham, secrétaire nationale de la CNE Commerce, suggère aux Belges d’anticiper leurs courses au mardi ou de les reporter à jeudi.

La SNCB et la Tec fortement impactées

Si vous prévoyez de vous déplacer en transports en commun ce mercredi, prenez vos précautions. La SNCB annonce une offre limitée de ses trains dès 22h le 8 novembre, jusqu’au lundi 10 novembre. La société de chemins de fer n’a pas encore communiqué plus d’informations sur les trajets qui seront impactés. De son côté, la Tec prévoit aussi de nombreuses perturbations sur son réseau, partout en Wallonie. Les parcours partiellement ou totalement supprimés seront communiqués sur le site de la TEC le 9 novembre en début de matinée.

Les bureaux de polices fermés

La CGSP a également déposé un préavis de grève au sein de la fonction policière. L’objectif est de fermer tous les bureaux de police. Il faut donc s’attendre à de fortes perturbations dans ce secteur également, même si la police n’a pas officiellement communiqué sur le sujet.

Les écoles également touchées

Les cours risquent également d’être fortement perturbés ce mercredi 9 novembre. Chaque professeur est libre de choisir de faire grève ou non, il est donc préférable de se renseigner dans les établissements au préalable, afin de connaître les informations propres à chaque école.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Brabant wallon Actu

Voir plus d'articles