En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Verviers Faits divers à Verviers

Moins d’un an après le décès d’Anita à Verviers, Ghislain, son mari accusé de l’avoir tuée, quitte la prison sous bracelet: «On doit juste subir»

Voilà quasiment dix mois jour pour jour qu’Anita Froncione a été retrouvée sans vie, au bas de ses escaliers, à Heusy. Ghislain, son mari, le principal suspect, a pu quitter la prison de Lantin pour être détenu sous bracelet électronique.
Vidéo

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Dix mois, quarante semaines, 300 jours. Un temps d’absence bien trop long pour les proches d’Anita Froncione, retrouvée décédée au bas de ses escaliers le 12 janvier dernier à Heusy. Fin septembre, son frère Bruno était hors de lui. Il faisait d’ailleurs part de sa colère dans nos colonnes. Il avait découvert que le Ghislain, le mari et présumé meurtrier de sa sœur, avait demandé à poursuivre sa détention préventive sous bracelet électronique en dehors de la prison et ce, seulement 8 mois après le drame. La chambre du conseil a accédé à sa requête, le ministère public, lui, a fait appel, en vain. Au final, c’est bien loin des murs de la prison que le meurtrier présumé poursuivra sa détention.

Pour rappel, c’est Ghislain qui avait appelé les secours en disant qu’il avait trouvé Anita au bas des escaliers. Rapidement, ses explications ne tiennent pas la route. « Le médecin légiste a constaté des lésions qui ne sont pas compatibles avec une chute dans les escaliers. Il y avait des traces au niveau du visage et du crâne ainsi que des traces de strangulation », expliquait Gilles de Villers Grand Champs, le procureur de division.

************** **** ***** ** ** ********* ** ** ******* ** ******* **** ** ******* *** ***** ** ********** * ********* ** ********** **** ********* **** ** ******* ********* ******** ******* ***** ** ** ****** ** ******* *** ******* ******** *** ** ******** *** ***** *** ***** **** **** ***** ****** ********* *** ****** ***** **** ** ***** ****** ******** *********** ** **** * ******** ** ** ******* ******* ****************** ************** **** ******** **** **** ***** **** *** ******************* ********* ** ********* ** ********* **** **** **** ****************** ******** *** **** *** ********** ******** **** *** ****** *** ******* *** ********* **** **** ** ******* ** **** *** ** *******

*** ********* *** ** ******** *** ****** ** ****** ********** ********** ****** *** *********** ** **** *** ******* **** *** ******* ************* ****** *** ** ** *** **** ** *************** ************** *** *** *********** ***** ******** ********* ***** ********* ********* ************* ** ***** *********** ********** ******** *** *** **** ** ******* ****** ************ *** *** ** ******* *** ***** *** ***** *** ********* **** ** ****** **** ********* *** ******** **** *** ** ***** ******* ** ***** ** **** ****** ** ******* ***** *** ** ** ******* *** ****** ** ** ******* *** *** **** ******* **************

** ** ********** *** *** **** ******* ** *** ******** *** *** ******** *** ******** ********* **** ** **** **** ** ***** ** ********** *************** ************* ** **** *** ******* ** ***** ** ********* ** **** ***** ** ********** ** **** ** ***** ** **** ***** ************** ****** ** ******* ** ** ***** ** ******* **** ** ****** ** ***** ** ********* ** *** **** ** ******* ***** ************ ***** ** ** ******** ***** ** ********** **** *********** ** ** **** ********** ********** ***** ***** ******* ** **** ***** *** ***** *** ****** ** ******* ********* ** ******* ** **** ****** ******** *********** **** ** ******* *** **************** **** ** ** *********** ********** **** ** ******** ** ** **** ***** *** ******************

********** ** ********* ******** ** ****** ***** **** **** ** ******* ******* *************** *** ******** ** ******

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Faits divers

Voir plus d'articles