En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Namur Actualité de la région de Namur

«La commune d’Anhée m’empêche de reconstruire mon chalet, alors que d’autres sont autorisés à le faire», dénonce Michel Habrant, qui souhaite se domicilier au parc résidentiel Le Clavia, à Sosoye

En juin dernier, un incendie a détruit deux chalets dans le domaine Le Clavia, à Sosoye. La commune d’Anhée a autorisé un des propriétaires à reconstruire son logement, pas l’autre. Michel Habrant se dit victime d’un « deux poids, deux mesures ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

de videos

À l’entrée du parc résidentiel Le Clavia, à Sosoye, à quelques centaines de mètres de l’abbaye de Maredsous, un panneau rappelle que le site est inscrit dans le plan Habitat Permanent, et qu’avant toute transaction immobilière, il est conseillé de contacter l’administration communale d’Anhée.

A l’entrée du Clavia.
A l’entrée du Clavia. - JLP

Certaines communes choisissent de reloger les résidents dans de meilleures conditions, d’autres de faire passer voiries et impétrants dans le domaine public. Toujours est-il que la transition et, pour certains domaines, le passage de zone de loisirs à zone d’habitat, sont lents et compliqués. Bien souvent, les domiciliations dans les parcs résidentiels sont tolérées. C’est le cas au Clavia, où on note la présence d’une grosse dizaine de boîtes aux lettres.

********** ******* **************

** ******** ******** ****** ******* ******* ********* **** ** ********* ******* *** ** ******* *********** ** ** **** *** *** ****** ** *** ** *********** ** **** ********** *** **** ****** *********** ** ******* ** ** ***** ** ******** * ******* ** ************ ** **** ** ************* ********** ************** ******** ********** * ******* **** ************ *** ******************* ********* ****** *** ***** *** ******** ** ********** **** ********** ***** ***** ** ************* ********** ******** ************ ** ******* **** ** ******* ****** ** **** ******** ** ****** ** ***************

****************** ****** ***********

** ********* **** ******** ********** ****** ** *** ** ******* * ** ******* ** ************** ** *** ******** ***** ** ******* ************ ** ******* ******* **** ********** ** ***** ********* * ****** *** ******** ***** ** ****** ** *** ** ********* *********** ** ******** ********** *** *** ******* **** **** ** ******* *** **** ***** ******* ******** **** ****** **** ******** ** ****** ** **** ***** **** *** ******* ** ******** ***** ******* ******* ** ******* ***** ******** ***** ********** ****** **** ** ** **** *** **** ***** *** ******* **** *** ****** ** **** ****** ***** *********** ** ********* *** ** **** *** ******* *** ** ** ******** ** ** **************

****** ******* ********** *** ** ******* ***** ** * ************ ****** ** ******** ** ********* *********** ******* **** *********** *** ** ******* ***** *** ******** ******* **** ** ******* ************* ** *** **** ** ***** ** **** ********* *** ******** ** ** ******* ******* ***** *** ******* ** **** ** ******** ** **** ************ *** **** ******** ****** *** **** ** ************ **** ** ********** ** *** ******** *** ******* ********** ******************

******** ******

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Actu

Voir plus d'articles