En ce momentCorruption au Parlement européen Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Un policier mort et un autre blessé à Bruxelles: la justice antiterroriste saisie de l’enquête, voici ce que l’on sait sur l’attaque

Deux policiers ont été victimes d’une attaque à l’arme blanche à Schaerbeek, jeudi soir. L’auteur a été neutralisé par une autre patrouille. Un des policiers est décédé.

Un policier a succombé à ses blessures après avoir été attaqué au couteau jeudi soir à Bruxelles. Les faits se sont produits vers 19hH15 sur la commune bruxelloise de Schaerbeek, dans le quartier de la Gare du Nord.

Selon nos informations, deux policiers ont été poignardés. L’un d’entre eux a été touché au niveau du cou. L’inspecteur de 29 ans est décédé après avoir été emmené à l’hôpital. L’autre policier a été touché à l’aine. Leurs collègues ont riposté et ont touché l’agresseur avec leur arme à feu. Deux Smurs et trois ambulances ont été appelés sur place.

de videos

« Une de nos patrouilles a été attaquée par un homme armé d’un couteau », a confirmé la zone de police de Bruxelles-Nord. « Les deux policiers ont ensuite appelé des renforts. Un policier d’une autre patrouille a utilisé son arme à feu pour neutraliser l’agresseur ».

Selon nos informations, l’attaque se serait déroulée dans les circonstances suivantes : le suspect aurait interpellé les deux policiers qui circulaient dans leur voiture de patrouille. Ceux-ci se sont arrêtés et ont ouvert leur fenêtre pour voir ce qu’il voulait : l’assaillant aurait alors sorti un couteau et l’aurait planté dans le cou du policier en criant « Allahu akbar ». Son collègue a alors fait feu avant d’être attaqué à son tour. Une autre patrouille de police, qui passait par là, est alors intervenue pour neutraliser l’agresseur.

Plus tôt dans la journée, l’homme s’est présenté au commissariat d’Evere en annonçant qu’il allait « perpétrer un attentat sur des policiers ».

Procédure Nixon refusée

Le magistrat du parquet de Bruxelles aurait refusé la procédure Nixon, qui correspond à la réalisation d’une observation psychiatrique forcée de l’intéressé, et aurait demandé qu’il soit conduit à l’hôpital sur base volontaire.

Belgaimage-49255066

Le parquet fédéral belge, compétent en matière de terrorisme, a été saisi jeudi soir de l’enquête. « Nous avons repris le dossier car il y a une suspicion de motif terroriste, ce qui devra bien sûr être confirmé ou infirmé par l’enquête », a déclaré ce porte-parole, Eric Van Duyse.

Sur Twitter, la ministre de l’Intérieur a annoncé suivre la situation de près : « Quel drame horrible. Cet événement me brise le cœur. Mes pensées vont avant tout aux proches, aux membres de la zone de police et à l’ensemble de la police », a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre Alexander De Croo a lui aussi rendu hommage au policier décédé : « Nos policiers risquent leur vie au quotidien pour assurer la sécurité de nos citoyens. Le drame d’aujourd’hui le démontre, une fois de plus. Mes pensées vont à la famille et aux amis de l’officier décédé. Mon espoir sincère est que son collègue hospitalisé se portera bien ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles