En ce momentDiables RougesCoupe de BelgiquePermis de conduire : notre dossier Accueil Régions Bruxelles Actualité de la région de Bruxelles

Un policier tué et un autre blessé dans une attaque au couteau à Bruxelles ce jeudi soir: l’assaillant s’était présenté au commissariat ce matin en annonçant qu’il allait «perpétrer un attentat sur des policiers»!

Deux policiers ont été victimes d’une attaque à l’arme blanche à Schaerbeek, jeudi soir. L’auteur, neutralisé par une autre patrouille, s’était présenté ce matin au commissariat annonçant qu’il allait « perpétrer un attentat sur des policiers ».
Vidéo

Une intervention médicale a eu lieu ce jeudi soir à Bruxelles, rue d’Aerschot, avait indiqué le Siamu (Service d’incendie et d’aide médicale urgente) ce jeudi soir. Deux Smurs et trois ambulances ont été appelés sur place.

Deux policiers ont été poignardés par un homme armé d’un couteau. L’un d’entre eux a été touché au niveau du cou. L’inspecteur de 29 ans est décédé. L’autre policier a été touché à l’aine.

Selon nos informations, l’attaque se serait déroulée dans les circonstances suivantes : le suspect aurait interpellé les deux policiers qui circulaient dans leur voiture de patrouille. Ceux-ci se sont arrêtés et ont ouvert leur fenêtre pour voir ce qu’il voulait : l’assaillant aurait alors sorti un couteau et l’aurait planté dans le cou du policier en criant « Allahu akbar ». Son collègue a alors fait feu avant d’être attaqué à son tour. Une autre patrouille de police, qui passait par là, est alors intervenue pour neutraliser l’agresseur.

L’assaillant avait annoncé son intention de passer à l’acte

Plus tôt dans la journée, l’homme s’était présenté au commissariat d’Evere en annonçant qu’il allait « perpétrer un attentat sur des policiers ». Le magistrat du parquet de Bruxelles aurait refusé la procédure Nixon, qui correspond à la réalisation d’une observation psychiatrique forcée de l’intéressé, et aurait demandé qu’il soit conduit à l’hôpital sur base volontaire.

Le parquet fédéral, compétent en matière de terrorisme, a été saisi jeudi soir de l’enquête. « Nous avons repris le dossier car il y a une suspicion de motif terroriste, ce qui devra bien sûr être confirmé ou infirmé par l’enquête », a déclaré le porte-parole du parquet Eric Van Duyse.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles