En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Actualités Belgique

Décès de Romain et Margaux au Rallye du Condroz: le pilote, Emeric Rary, s’exprime pour la première fois

C’est la première fois qu’il s’exprime depuis le drame. Le pilote de la voiture qui a percuté mortellement le jeune couple, Romain et Margaux, lors du rallye du Condroz, est sorti du silence.

Par voie de communiqué, Emeric Rary s’est adressé aux familles des victimes mais aussi aux blessés de l’accident. « Je tiens à adresser aux familles et aux proches qui pleurent la disparition d’un être cher mes plus sincères condoléances », écrit-il. « Je pense également aux blessés à qui je souhaite un prompt rétablissement. »

Le pilote, un jeune Thudinien, a également précisé qu’il ne donnerait pas suite aux nombreuses sollicitations dont il fait l’objet. « Soucieux que toute la lumière soit faite afin de permettre aux autorités concernées d’établir la vérité, vous comprendrez que je dois m’abstenir actuellement de tout autre commentaire sur les circonstances de ce malheureux accident. »

de videos

Des soutiens au pilote

Il a par contre tenu à remercier « celles et ceux qui ont tenu à se manifester auprès de moi à l’occasion de cette si pénible épreuve ». Sur les réseaux sociaux, on peut en effet lire de nombreux messages de soutien au pilote et à son copilote qui vivent « des moments difficiles ».

C’est le 6 novembre dernier que la voiture qu’il pilotait est sortie de la route à Wanze, à l’occasion du rallye du Condroz. Une sortie de route qui a coûté la vie à Margaux Remacle, 16 ans, et à son petit ami, Romain Landeloos, 18 ans. Emeric Rary et son copilote ont également été blessés dans l’accident mais leurs jours n’ont jamais été en danger. Neuf autres personnes ont été blessées.

L’enterrement du jeune couple aura lieu ce samedi à 10h30 à l’église de Braives, d’une capacité de 300 personnes environ. « Nous sommes conscients qu’il y aura du monde et l’église de Geer risque d’être trop petite. Vous n’imaginez pas le nombre de messages, de témoignages de soutien que nous recevons », nous indiquait Fabrice, le papa de Romain. Les autorités communales s’attendant elle aussi à la venue d’énormément de personnes, des dispositions particulières ont été prises, dont la présence de la police et des services de secours au besoin.

Par contre, les familles des victimes souhaitent se recueillir dans l’intimité après le passage à l’église. « Nous sommes évidemment touchés par toutes les marques d’affection mais au cimetière, nous souhaitons nous recueillir avec la famille, avec nos proches, nous voulons que ce soit entre nous, pour leur dire nos adieux en toute sérénité. »

Ce samedi devait avoir lieu le rallye de Villers-le-Bouillet. Mais les organisateurs ont préféré l’annuler. « Des citoyens sont pour, d’autres contre les rallyes », a indiqué le bourgmestre François Wautelet à Belga. « Je ne tiens pas à ce qu’il y ait des affrontements lors de l’épreuve de Villers, une semaine après le drame de Moha. Puis, je ne vous cache pas qu’il aurait été indécent d’organiser la course à Villers, le jour des funérailles des victimes, à trois kilomètres de chez nous ! »

Sa.B.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles