En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

Liège, Ans, Seraing, Grâce-Hollogne, Secova…: sirènes hurlantes, minutes de silence et messages de soutien de nos zones de police pour leurs collègues victimes de l’attaque au couteau de Schaerbeek

Minutes de silence, gyrophares et sirènes allumés, symbole policier endeuillé sur les réseaux, messages de soutien et de condoléances, cortège... Nos zones de police liégeoises se montrent solidaires envers leurs collègues de Bruxelles-Nord.
Vidéo

Ce vendredi, la zone de police de Liège -dont l’attaque au couteau de Schaerbeek envers deux policiers de la zone Bruxelles-Nord jeudi soir ravive fatalement de douloureux souvenirs- avait annoncé exprimer tout son soutien et sa sympathie face à ce drame lors d’une minute de silence opérée à 19h15. « Les policiers liégeois ont connu les affres de ce type d’actes inqualifiables à leur encontre et mesurent pleinement l’incompréhension, la tristesse et le sentiment d’injustice qu’ils font naître », a communiqué la zone par le biais de son service Communication. « En hommage à la mémoire du collègue décédé ainsi qu’à notre profession exposée en permanence à ce type de risque, une minute de silence, suivie d’une minute de non-silence (feu bleu et bitonal), sera observée par tous les membres du personnel de la ZP Liège. Toutes nos pensées vont à la famille, aux proches et à tous nos collègues de la ZP PolBruNo, et au-delà à tout le Corps de Police. »

Une démarche qui a été partagée fatalement par d’autres zones de police de notre région liégeoise.

Celle d’Ans/Saint-Nicolas, a également rendu homme à Thomas M., le policier décédé après l’attaque et son binôme Jason P., blessé. Devant le nouvel Hôtel de police, que la zone est d’ailleurs occupée à aménager, des dizaines de véhicules ont fait retentir leurs sirènes et feux bleus. « Nous réitérons notre soutien à sa famille et ses proches et aux collègues de la police Bruxelles Nord », ont-ils écrit sur leur page Facebook en publiant la vidéo de ce moment de recueillement et d’émotions.

Du côté de la zone de police Seraing/Neupré où, rappelons-le, Jason P. (23 ans), le policier liégeois blessé dans l’attaque, a effectué des stages lors de ses études à l’Académie de Police de Seraing, une minute de silence a également été observée. Et ces mots ont été partagés sur la page Facebook de la zone : « Un moment suspendu en signe de respect. Un moment pour rendre hommage à Thomas, policier décédé à Schaerbeek. Un moment de solidarité aussi pour son collègue gravement blessé. »

Un moment d’émotion à la zone de police de Seraing/Neupré.
Un moment d’émotion à la zone de police de Seraing/Neupré. - FB/Seraing-Neupré

La zone de police Beyne/Fléron/Soumagne a, de son côté, changé la photo de profil de sa page Facebook, affichant désormais un symbole policier endeuillé. Tout comme la zone de Grâce-Hollogne/Awans qui a publié : « Pensées émues pour les collègues et leurs familles en ce jour noir pour les services de Police. Au nom de notre zone, je présente mes plus sincères condoléances et souhaite un prompt rétablissement au deuxième collègue », a communiqué le chef de corps Geoffrey Lavergne.

Une démarche également opérée du côté de la zone de police Secova (Aywaille, Chaudfontaine, Esneux, Sprimont et Trooz) : « Notre zone de police tient à présenter ses sincères condoléances à la famille du collègue de la zone de Pol-Bruno décédé en service et s’associe à la douleur du corps police. Nos pensées se tournent également vers la famille et les proches de nos collègues. »

À Waremme, un cortège ce samedi dès 16h30

Enfin, à la frontière de notre arrondissement, pour la zone de police de Hesbaye couvrant le territoire de la région waremienne d’où est originaire Thomas M. (29 ans, de Donceel), le policier tué dans l’attaque, « un cortège de policiers, à pied et en véhicules, quittera le commissariat de Waremme, ce samedi vers 16h30. Après avoir traversé la capitale hesbignonne, il s’immobilisera devant la gare. Une minute de silence sera observée avant que ne soient actionnés sirènes et gyrophares durant une minute supplémentaire. »

Et le chef de corps André Jamers de commenter : « Thomas a effectué ses stages chez nous. Il a laissé une excellente impression. Notre cadre étant alors complet, nous n’avons pas pu l’engager, ce qui explique qu’il a travaillé en région bruxelloise. Notre action est un hommage à notre jeune collègue défunt, mais aussi à tous les policiers victimes de ces violences. Nous comptions organiser le rassemblement ce samedi matin, mais nous l’avons reporté de quelques heures en raison des funérailles des deux jeunes décédés lors du Rallye du Condroz. »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles