En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

Acculé par le coût de l’énergie, le centre funéraire de Robermont va, à nouveau, augmenter de 10% le prix de la crémation: «Le prix du gaz a été multiplié par quatre en un an»

Personne n’échappe à la hausse des coûts de l’énergie, y compris les centres de crémation qui utilisent le gaz de ville pour pratiquer les incinérations. Après une hausse de 10 % le 1er juillet, le prix va à nouveau augmenter de 10 % le 1er janvier.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Si la hausse des prix de l’énergie impacte l’ensemble de ses utilisateurs, c’est d’autant plus vrai pour les entreprises dont c’est véritablement le moteur de l’activité. Il en est ainsi de Neomansio, l’intercommunale de Liège et environs qui exploite les centres funéraires de Robermont, Welkenraedt et de Neufchâteau.

Multiplié par quatre

Chaque année, elle pratique environ 3700 crémations (soit une dizaine tous les jours) en utilisant le gaz de ville pour réaliser l’incinération. « En un an, le prix du gaz a été multiplié par quatre, se désole Philippe Dussard, le directeur général de Neomansio. En janvier 2021 par exemple, il nous coûtait 9000 € et en janvier 2022 : 36.000 €. C’est bien simple, nous avions prévu un budget de 300.000 € en 2021, nous venons de le faire passer à 1,2 million en 2023. »

** ** ****** ** **** ** ***************** *** ** ************ **** ******* *** ***** *************** ************* ** ******* **** ** *************** ** ******* ***** **** *** ************ ** *****************

** *** ******* ** ****** *** *** ***** ******* **** ********* ** ********* ** ************** ** ******** ******* *** ***** ****** *********** **** ******** *** ********** *** **** ***** ************ **********

**** **** *********

********** *********** ** *********** ************ ** ***** ************ *** ** **** ** ****************** **** ********** ***** ** ** *** ** ***** ** **** ********************* *** **** **** ******** ** ****** *********** ******* ** ********** **** ****** ** ******* ******* ******** **** ****** ******** ******* ************ ** ********* ** ***** ****** ******* *** **** ******* ****** ****** ** ******** ** ******* ****************** ***** **** ** ******** ******* ******** ************ ** ********* ** ******* ******* *****************

************** ** **** ******* ************* *** ****** ******** ************ ** ******* ******* ** ***** ****** **** ********** *** ****** ** ************ ** ******* ******* ******* ** **** ** ************ ** ******* ******* ********* **** ************* ** ** ***

****** *******************

** ** ******* *************** *** **** **** *** ******** ** ****************** *** ******* ********** ******** **** *** ********** *** ******** ** **** ***********

**** ** ******* ******** ********* * **** ********** ***** ***** ** ******** ********* *************** ******* ** ***** ********** ****** ********** ** ************ ** **** *** ****** ******* ***************** ** ********** ********* ******** ******** ** ** ** ********** ** ****** **** ****** ****** **************** ******* ******** ****** ** ************ **** ****** ******** ********* ** ** ****** ** **** ** ***** ** ************ ** **** ******** **************

**** **** *** ********* ******** ** ******** ***** ***** *** **** ****** **** **** *** **** ** ************* ** ****** **** ***** ******

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles