Une ancienne travailleuse du sexe distinguée en Nouvelle-Zélande

Une ancienne travailleuse du sexe distinguée en Nouvelle-Zélande

Catherine Healy a joué un rôle clé dans la dépénalisation de la prostitution en 2003 par la Nouvelle-Zélande, qui est devenue l’un des pays les plus libéraux du monde en la matière.

Mme Healy, 62 ans, a été faite Dame compagnon de l’Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande.

Elle s’est dite surprise. « Ce n’est pas quelque chose auquel je me serais attendue », a-t-elle dit à Radio New Zealand. « En fait, j’ai toujours dit que je m’attendais à être arrêtée à l’aube, pas d’obtenir ce genre d’honneur immense, je suis très touchée, très émue ».

En 1989, elle avait pris la tête du Collectif des prostitués néo-zélandais, un groupe de défense des droits des travailleurs du sexe qu’elle a transformé en « acteur de santé publique international respecté », selon la distinction.

Elle avait été à l’avant-garde de la campagne pour la réforme législative de 2003 qui permettait aux prostitués d’exercer légalement leur profession dans les maisons closes et dans la rue. Les travailleurs du sexe bénéficiaient en conséquence du code du travail, des lois sur la sécurité sociale et la sécurité.

Mme Healy a jugé que sa distinction témoignait d’un changement des mentalités. « Le fait de me l’avoir octroyée, cela revient à dire, +C’est bon, vous pouvez revenir du froid, vous et les vôtres ».

La Nouvelle-Zélande récompense divers citoyens deux fois par an, au Nouvel An et pour marquer l’anniversaire officiel de la reine Elizabeth II début juin. L’ancien Premier ministre Bill English, qui a été fait chevalier, figure aussi parmi les personnes distinguées lundi.

Notre sélection vidéo