En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Sambre Meuse Faits divers

«Une véritable forêt de cannabis»: jusqu’à 18 mois de prison requis pour un trafic et une culture à Viroinval

Huit personnes impliquées dans une culture et un trafic de cannabis à Viroinval entre 2017 et 2019 risquent jusqu’à 18 mois de prison, devant le tribunal correctionnel de Dinant.

Des peines allant de 12 à 18 mois de prison ont été requises ce mardi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant à l’encontre de huit personnes impliquées à des degrés divers dans une culture et un trafic de cannabis commis à Viroinval entre avril 2017 et septembre 2019.

Des peines d’un an et 18 mois de prison ont par ailleurs été requises à l’encontre du prévenu principal et d’un neuvième prévenu pour des faits de coups et blessures comme auteur/co-auteur commis le 28 mai 2019.

Ce trafic et cette culture ont été démantelés à la suite de l’agression d’un mineur, commanditée par le dealer principal. « Ce mineur a été pris dans un guet-apens », a indiqué le parquet de Namur. « On lui a donné rendez-vous pour le rouer de coups. Il achetait deux grammes de cannabis par semaine auprès d’un dealer dont il a donné le nom. Des devoirs de téléphonie ont été menés et le 10 septembre 2019, plusieurs perquisitions ont été réalisées.»

« Faciliter sa consommation »

Chez ce dealer, cinq grammes de cannabis et des vestiges d’une ancienne culture ont été retrouvés. « Mais chez ses parents, un espace fumeur avec une table pour conditionner le cannabis était aménagé dans le grenier. Cinquante plants se trouvaient dans une serre et en plein air dans le jardin. C’était une véritable forêt de cannabis », a ajouté le parquet de Namur.

« Mon client était consommateur depuis une dizaine d’années. Il se fournissait à Couillet et a voulu faciliter sa consommation en cultivant en plus du cannabis », plaide l’avocat du dealer principal. Ce dernier a demandé une absorption de peine car son client a récemment été condamné à 18 mois de prison pour des faits de même nature datant de 2017.

Des mesures de faveur ont été plaidées pour les autres prévenus présents à l’audience. Jugement le 20 décembre.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Sambre Meuse Faits divers

Voir plus d'articles