En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Verviers Faits divers

C’est bien un loup qui a tué un veau de près de 200 kilos à Malmedy, mais pas de la meute des Hautes-Fagnes

C’est bien un loup qui a tué un veau le 9 novembre dernier, comme le confirment les analyses. Mais pas un loup de la meute d’Akéla établie dans les Hautes-Fagnes.

Le veau Bleu-Blanc-Belge tué à Belleveaux, à Malmedy, le 9 novembre dernier l’a bien été par un loup. L’analyse ADN indique un loup dont les caractéristiques génétiques n’ont pas encore été observées en Wallonie, affirme Nicolas Yernaux, le porte-parole du Service public de Wallonie, dans un communiqué.

« Il s’agit d’un loup de lignée germano-polonaise mais présentant l’haplotype (lignée maternelle) dit “W2”. Jusqu’à présent, tous les loups de cette lignée génotypés chez nous portent l’haplotype “W1” – c’est le cas de la meute des Hautes-Fagnes – tandis que ceux de la lignée italo-alpine portent exclusivement l’haplotype “W22” – c’est le cas de l’individu GW2391m installé dans le Nord-Eifel. »

Sur base de l’analyse génétique, on peut donc affirmer que cette attaque est le fait d’un loup dispersant, qui n’est pas établi chez nous. Le lieu de l’attaque est d’ailleurs situé en dehors de la zone de présence permanente (ZPP) des loups.

« L’individualisation plus poussée de cet individu est en cours afin de tenter de retracer son origine et son parcours. La meute “W2” la plus proche de chez nous est localisée en Rhénanie du Nord-Westphalie », poursuit le SPW.

De rares attaques de bovins

L’éleveur sera indemnisé et l’ASBL Natagriwal fournira conseil et expertise pour une éventuelle protection à mettre en place.

À noter que les attaques sur bovins sont pour l’instant très rares en Wallonie.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Verviers Faits divers

Voir plus d'articles