En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil Régions Sambre-Meuse Actualité de la région de Sambre-Meuse

Des découvertes de charniers au menu de l’exercice militaire franco-belge Celtic Uprise, en province de Namur et dans la Botte du Hainaut

L’exercice militaire franco-belge «Celtic Uprise» a commencé en début de semaine, et se déroulera jusqu’au 2 décembre dans de nombreuses communes namuroises et de la Botte du Hainaut.

Les armées belge et francaise ont entamé en début de semaine un exercice binational «Celtic Uprise», organisé dans le sud de la Belgique dans le cadre du partenariat stratégique CaMo (Capacité motorisée) et qui rassemble près d’un millier de militaires.

Trois activités spectaculaires se dérouleront cette semaine: un franchissement de la Meuse par des ponts flottants mobiles jeudi matin à Heer-Agimont, dans le sud de la province de Namur, et la double «découverte» d’un charnier vendredi matin à Saint-Aubin, dans la commune de Florennes, et dans l’après-midi à Barbençon, dans la commune de Beaumont, en province de Hainaut.

L’objectif est «d’entraîner deux compagnies différentes» à faire face à une telle situation - qui rappelle des conflits comme la guerre en ex-Yougoslavie (1991-1995) et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en cours depuis le 24 février dernier.

Près d’un millier de militaires

L’édition 2022 de «Celtic Uprise» rassemble près d’un millier de militaires belges et français du 21 novembre au 2 décembre. Cette manœuvre se déroule dans les provinces de Hainaut (principalement près de Beaumont, Sivry-Rance, Froichapelle, Chimay et Momignies) et de Namur (Dinant, Hastière, Onhaye, Florennes, Philippeville, Doische, Viroinval, Walcourt, Cerfontaine ainsi que Couvin).

Les participants sont principalement issus de la brigade motorisée - la seule unité de cette taille que compte la composante Terre de l’armée belge - ainsi que des troupes de l’armée de Terre française (quelque 250 membres du 152e régiment d’infanterie (152e RI) de Colmar (nord-est de la France).

Cet exercice binational concrétise l’étroite coopération franco-belge qui s’est instaurée dans le cadre du programme CaMo, qui vise à rendre les unités de combat terrestres de deux pays totalement interopérables dans le cadre d’un «partenariat stratégique» bilatéral autour de véhicules communs - les blindés Griffon et Jaguar de la famille Scorpion - mais aussi de structures et de doctrine identiques.

Le scénario de cet exercice est celui d’une «opération de stabilisation» menée par l’OTAN. «Celtic Uprise» se déroule en terrain civil, en anglais et en appliquant des procédures de l’OTAN.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Sambre Meuse Actu

Voir plus d'articles