En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Actualités Belgique

La Belgique décroche le 3e astronaute de son histoire: Raphaël Liégeois sera le tout premier Wallon dans l’espace

Ce 23 novembre 2022 est une date historique pour la Belgique et son histoire spatiale. Réunie à Paris, l’ESA (Agence spatiale européenne) a désigné Raphaël Liégeois, 34 ans, comme future astronaute. Il sera le 3e Belge à aller dans l’espace !
Vidéo

de videos

La Belgique a eu Dirk Frimout. Puis Frank De Winne. Elle aura désormais Raphaël Liégeois. Ce Namurois d’origine qui a étudié, fait un doctorat et réalisé ses recherches à l’Université de Liège fait en effet partie de la nouvelle classe d’astronautes désignés par l’Agence spatiale européenne (ESA). Il est des cinq ( !) titulaires de la « classe 2022 ». Imaginez...

Raphaël Liégeois, une magnifique récompense.
Raphaël Liégeois, une magnifique récompense. - D.R.

La Belgique ambitieuse

Réunis à Paris pour l’occasion, les ministres de l’Espace des différents pays et les personnalités phares de l’ESA ont dû d’abord adopter le budget pour les prochaines années. Mais toutes les attentions étaient évidemment portées sur la divulgation de la nouvelle promotion d’astronautes. Si les observateurs s’attendaient à avoir des « élus » des gros pays contributeurs (France, Allemagne, notamment), plusieurs pays espéraient décrocher le Graal.

Astronaut_selection_ESA_Member_States

Dont la Belgique. Le secrétaire d’État à la Politique scientifique, le socialiste Thomas Dermine, estimait ainsi « légitime » l’ambition belge d’avoir un astronaute. « Cela fait deux ans qu’on s’est dit qu’on voulait un astronaute. On en parle non-stop. »

Bientôt un Wallon dans l’espace.
Bientôt un Wallon dans l’espace. - ESA

Un vœu exaucé ! La Belgique tient en effet officiellement le troisième astronaute de son histoire en la personne de Raphaël Liégeois ! Il sera d’ailleurs le tout premier Wallon dans l’espace. Une désignation tout simplement historique pour le sud du pays. « C’est une immense fierté, ce sera le meilleur ambassadeur des sciences et du savoir pour la Belgique pour les 15 prochaines années », se réjouit Thomas Dermine, en charge du domaine spatial au fédéral.

Un doctorat supervisé par Steven Laureys

L’intéressé, âgé de 34 ans et père de deux enfants, vient donc de Namur. Il a ensuite pris la direction de la Cité ardente où il a longuement étudié. Décrochant tout d’abord un master en ingénierie médicale et biomédicale avant de se lancer dans un doctorat en neurosciences, supervisé notamment par le professeur Steven Laureys, neurologue belge de renommée mondiale, actif au centre GIGA de l’ULiège et prix Francqui. Avant d’aller à Singapour pour des recherches postdoctorat.

Singapour-Namur à vélo

À la fin de celles-ci, Raphaël Liégeois s’est lancé dans une expérience incroyable : la Route des Poètes. Avec Marine Cauz, ils ont décidé de rentrer en Belgique à… vélo ! Au menu, un voyage de 15.000km, dont 6.000 à la seule force des mollets et une centaine d’interviews de personnes récitant des poèmes dans les langues locales. De quoi baptiser leur aventure : « Sur la route des poètes ».

Aujourd’hui, Raphaël Liégeois vit en Suisse, puisqu’il poursuit ses recherches tout en enseignant à l’Université de Genève ainsi qu’à l’école polytechnique de Lausanne.

Demain, sa vie prendra inévitablement une autre tournure. Il devra prendre la direction de Cologne en Allemagne, où se trouve le centre d’entraînement des astronautes européens pour des formations très intensives. Avant seulement de décoller pour l’espace.

22.500 candidats !

Preuve du côté exceptionnel de cette désignation : ce ne sont pas moins de 22.500 candidatures de haut niveau qui ont dû être analysées puis départagées. La Belgique était bien représentée puisqu’elle avait plus de 1.000 aspirants-candidats !

ESA_astronaut_applications_by_Member_State

Après un processus de sélection de deux ans, il en restait 30 « able to fly », autrement dit « prêts à voler ». 30 candidats qu’il a encore fallu départager et à partir de ce moment, c’est un véritable lobbying intense qui s’est mis en marche. Pour aboutir à cette nouvelle historique pour notre pays et son histoire spatiale.

Thomas Dermine en opération «lobbying» avec l’astronaute français Thomas Pesquet.
Thomas Dermine en opération «lobbying» avec l’astronaute français Thomas Pesquet. - Belga

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater Le sondage

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles