En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil Régions Luxembourg Actualité de la région du Luxembourg

Gaetan, un entrepreneur d’Arlon, tombe sur une annonce de seconde main intéressante mais…: il paye un acompte de 13.000 euros et ne reçoit rien!

À la recherche d’une machine de chantier, un jeune entrepreneur tombe sur une annonce publiée sur un site de seconde main. Après avoir rencontré le vendeur et vu la machine, il paye un acompte important pour une machine qu’il ne recevra jamais…

Jeune entrepreneur, Gaëtan (prénom d’emprunt) lance son activité et se met à la recherche de machines de chantier. Fin 2019, il tombe sur une annonce intéressante sur un site de seconde main bien connu et décide de rencontrer la personne mais l’issue de l’achat ne va pas du tout se passer comme prévu.

Il invitait les victimes à venir voir les véhicules en fonction.
Il invitait les victimes à venir voir les véhicules en fonction. - D.R

« Tout était fait pour mettre les victimes en confiance »

Après avoir répondu à l’annonce, le vendeur invite Gaëtan à venir voir la machine de ses propres yeux sur un chantier aux Pays-Bas. Le jeune entrepreneur ne va pas faire une, mais bien deux visites sur ce fameux chantier. Enchanté par ce qu’il voit, il paye un acompte de 13.000 euros au vendeur, et puis plus rien. Gaëtan n’aura plus jamais aucune nouvelle ni de sa machine, ni du vendeur !

« Le modus operandi est similaire pour toutes les victimes. Ce sont toutes des entreprises qui voient une annonce sur internet pour des véhicules utilitaires ou de chantier. Certaines vont voir les engins de chantier en fonction, et à chaque fois, elles versent un acompte et puis plus de nouvelles, le prévenu disparaît dans la nature. Tout était fait pour mettre les victimes en confiance : il donne une copie de sa carte d’identité, montre le certificat d’action de sa société et puis envoie une facture », a souligné Florence Ricci, représentante du Ministère public au tribunal correctionnel d’Arlon ce mercredi.

Absent lors de l’audience, le prévenu a ainsi obtenu 11.500 euros d’une première victime, 40.000 euros d’une seconde et 13.500 euros du jeune entrepreneur. En état de récidive, Florence Ricci a ajouté que « rien ne semble l’arrêter ».

Le Ministère public requiert donc une peine de prison de deux ans et une amende de 1.000 euros. Jugement le 28 décembre.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Luxembourg Actu

Voir plus d'articles