En ce momentCoupe du monde 2022Nouveau Ciné-Télé-RevuePermis de conduire Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

Notre coup de cœur culturel: «Garcimore est mort», à voir aux Écuries de Charleroi danse, ce 25 novembre

De tours de passe-passe en chansons pop, le spectacle de Gaël Santisteva est une performance décalée, amenant une réflexion sur le pouvoir de la manipulation. Un appel aussi au ralentissement.

Le 18 avril 2000, José Garcimore, le magicien qui était aux côtés de l'animatrice télé Denise Fabre dans « Restez donc avec nous le samedi », quittait son monde fait de magie et de tours « pas si ratés que ça ».

Cette figure populaire du petit écran est utilisée par l'artiste français Gaël Santisteva dans « Garcimore est mort ». « Le titre de mon spectacle est assez anecdotique car je ne parle pas vraiment de l'illusionniste d'origine espagnole », souligne l'auteur. « Mais qui mieux que Garcimore, dont on se souvient qu'il prenait toujours son temps en exécutant ses numéros de cartes, représente cette forme de décroissance qui va à l'encontre d'un monde qui veut toujours aller de plus en plus vite ?Je crois à cette distanciation par l'humour »

Entre show, music-hall, tours de magie, ventriloquie, rêverie réaliste,... Gaël Santisteva a conçu cette création comme une « version augmentée de la réalité », enrobée d'artifices liés au spectacle : rideau circulaire, costume, jingles, chansons, roulements de tambours, applaudissements, etc.. « Profondément intéressé par le questionnement de ces codes, j’aimerais les utiliser à contre-emploi dans une performance volontairement éloignée des stratagèmes du merveilleux spectaculaire. J'espère pouvoir questionner le public sur le pouvoir des croyances et de la manipulation, tout en restant divertissant et accessible ».

C'est en 2007 que l'artiste du Gers débarquait à Bruxelles avec, dans ses bagages, une longue pratique du cirque, à quoi s'ajoute un penchant pour la chorégraphie et la performance théâtrale. Performeur depuis 15 ans, il cultive la part circassienne de sa personnalité. Sur scène, Gaël Santisteva est entouré de Ondine Cloez, danseuse, de Jani Nuutinen, jongleur, et en alternance de Sophia Rodriguez ou de Micha Goldberg, artistes performeurs belges.

« Garcimore est mort » de Gaël Santisteva est à voir le 25 novembre à 20h aux Ecuries, Boulevard Pierre Mayence, 65c à Charleroi - Une coprésentation L'Ancre et Charleroi danse. Tarif plein : 15 €.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles