Accueil Consomalin Votre argent

Prime gaz et électricité de 196 euros promise par le gouvernement fédéral: des dizaines de milliers de Belges ne la toucheront pas, «nous sommes conscients de ce problème…»

Le forfait de base gaz-électricité à 196 euros par mois sera versé aux familles belges à partir du mois de décembre. Sauf que tout n’est pas si rose pour les petits indépendants, qui ne sont malheureusement pas logés à la même enseigne.

Le forfait de base gaz-électricité à 196 euros par mois ne sera pas octroyé pour ce mois de novembre pour tout le monde et sera donc doublé en décembre, avait confirmé en début de mois le Premier ministre Alexander De Croo, sur les ondes de La Première. « Il y a des difficultés techniques à l’implémenter chez certains des fournisseurs. Le chèque même sera à partir de décembre, donc un mois plus tard, mais le montant total sera le même », avait indiqué le chef du gouvernement fédéral, concernant cette tâche qui revient aux opérateurs.

Mais le cabinet du Premier ministre a précisé que certaines personnes pourraient profiter de ces avantages dès novembre. En effet, cela dépend des fournisseurs et de leur rapidité à s’adapter au système. Engie s’est, par exemple, engagé à tout mettre en place pour que cela se voie dès ce mois-ci sur la facture de ses clients.

Pour rappel, face à la crise des prix de l’énergie, le gouvernement avait notamment décidé en septembre dernier d’octroyer aux ménages qui entrent dans les conditions prévues un forfait énergétique de base pour les mois de novembre et décembre 2022 pour le gaz (135 euros/mois) et l’électricité (61 euros/mois). Lors de la confection du budget 2023-2024 le mois dernier, le gouvernement avait en outre décidé de prolonger ces primes jusqu’en mars 2023, « soit près de 1.000 euros au total ».

Quid des petits indépendants ?

Roberto déplore le fait qu’il ne recevra pas cette fameuse prime. La raison ? Il est indépendant et vit dans le même bâtiment que son salon de coiffure. Il se plaint auprès de HBVL : « Je n’ai qu’un seul compteur d’énergie pour mon entreprise et ma maison. Je ne peux donc pas toucher la prime énergie (…) Je dois bien vivre quelque part, non ? Je n’ai pas eu non plus la prime de chauffage de 100 euros. Je me suis courageusement résigné à cela. Mais maintenant, il en est de même pour la prime énergie ? C’est trop. Je paie également des impôts ordinaires sur ma consommation privée. Ce n’est pas juste ! ».

Le coiffeur n’est pas le seul dans ce cas. Selon Unizo, l’Union des entrepreneurs indépendants, ce sont plusieurs dizaines de milliers de petits indépendants qui vivent au-dessus ou dans leur entreprise. Ils ne toucheront dès lors pas la prime de 196 euros. Nos confrères flamands ont interpellé le ministre des Indépendants David Clarinval à ce sujet. Le Libéral indique qu’aucun accord a été trouvé pour l’instant : « Nous sommes conscients de ce problème et nous l’avons soulevé en Conseil des ministres. On y travaille ».

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Votre argent

Voir plus d'articles