En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Huy Waremme Actualité de la région de Huy-Waremme

La boucherie Boca de Héron gagne encore plusieurs médailles d’or pour son boudin: «Nous allons en fabriquer 2 tonnes en décembre» (vidéo)

Cocorico, la boucherie Boca est doublement récompensée. Avec des médailles d’or et d’argent au Boudinwall de Liège et une palme d’or par la coopération des bouchers de Chimay. Une fierté pour Damien Boca.
Vidéo

de videos

Jeudi midi, la boucherie Boca compte de nombreux clients… et pas un ne repart sans un morceau de boudin. Si Damien Boca est toujours fier, à juste titre, de la qualité de sa viande, il l’est aussi pour son boudin. Chaque client en achète. Il propose une bonne dizaine de variétés : « Les 3/4 sont blancs mais variés », nous dit-il. Dans l’atelier, l’équipe s’affaire et on voit les bouchers préparer… du boudin. « Je vous avoue que je me demande si je vais encore en manger à Noël », nous dit avec un large sourire, l’un des bouchers.

Représenter le local

Outre le travail en magasin et en boucherie, Damien Boca adore mettre les bons produits régionaux à l’honneur. Et la qualité. Sa boucherie, c’est sa vie, en famille.

Ainsi, il a participé au concours Boudinwall de Liège. Il a remporté plusieurs prix, le second prix pour la catégorie « Blanc de Liège IGP ». Une petite déception.

Mais il aime aussi parler de ses « hommes ». Car avant tout, il est heureux que son apprenti, Cyril (inscrit à l’IFAPME de Villers-le-Bouillet), 19 ans, qui lui aussi a remporté 3 médailles. Ses parents tiennent une ferme à Ciney, que va-t-il faire après sa formation ? « Je ne sais pas encore mais la boucherie me plaît beaucoup. Et ces prix pour moi, c’est déjà une belle reconnaissance » nous dit-il avant de se remettre au travail : « Et oui, là, je fais du boudin blanc », sourit-il.

La demande est immense chez Boca, on prévoit deux tonnes pour le mois de décembre. Sans dévoiler les secrets de sa recette, on demande au chef ce qui fait un bon boudin blanc : « D’abord qu’il soit blanc ! », nous affirme-t-il, « et pas jaune ». Et le passionné ajoute encore : « Il doit être bien équilibré dans le mélange de viande, de lait, de pain, il doit être très parfumé avec des épices comme le sel, le poivre, le Macis, sans oublier la petite touche de marjolaine ».

Sa recette convainc, il suffit de voir la demande des clients.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Huy Waremme Actu

Voir plus d'articles