En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Actualités France

EDITO – La Star Academy a réalisé l’exploit…

Après six semaines de compétition, cette nouvelle saison de la « Star Academy » sur TF1 touchait à sa fin ce samedi soir.
Edito

On ne nous avait donc pas menti : le parrain de cette Star Ac’ 2.0 était bien Robbie Williams. Et, oui, il est bien venu remettre le trophée à Anisha après avoir partagé avec elle un duo enchanteur. Mais n’allons pas trop vite et rembobinons cette soirée sous tension.

Parce que, visiblement, il a manqué un cours – et en même temps, en six semaines de cours seulement, on ne sait pas tout caser, déjà qu’il y a des Masterclass tous les jours… : celui où on apprend à gérer la pression d’un ultime prime (parce qu’on avait bien compris que celui qui permettrait à certains de gagner en humilité n’était définitivement pas au programme). Vu la tête de certains quand ils ont compris qu’ils n’iraient pas plus loin (pour faire court, le seul garçon finaliste), ça aurait peut-être permis de desserrer quelques mâchoires. Parce qu’il faut le dire : les compétiteurs nous ont presque gâché notre plaisir…

Mais heureusement, il y avait Anisha ce soir-là… comme pour le premier. A elle seule, au bout de ses petits bras et de sa grande voix, et sans rien ôter du talent d’interprète d’Enola – merci d’ailleurs d’avoir fait revivre « Cassé » avec une Nolwenn Leroy en mode déesse –, elle a porté tout le prime, sous la pluie avec Soprano et dans les larmes d’Alléluia.

Évidemment, c’était une nouvelle fois très serré dans les votes, a voulu nous faire croire Nikos. Heureusement, à la longue, on avait compris que sa parole (ou celle de l’oreillette) n’est pas d’Evangile quand il s’agit de votes en cours. Le score final (entre Anisha et Enola) était sans appel (57/43)… Et c’est une bonne nouvelle parce que cette saison 2.0., pourtant née à une époque où tous les codes de téléréalité sont digérés et mémorisés depuis belle lurette par tous les candidats, aura réussi ce grand exploit : que le public plébiscite (et ce probablement depuis le 1er primetime où elle avait retourné tous les coeurs) une forme de pureté et de vérité, ce « tout petit supplément d’âme » comme le chantait France Gall, dont on nous prive désormais trop souvent.

Que ce même public ne se soit pas laissé embarquer par un scénario qu’on tentait de nous vendre, avec pas vraiment de délicatesse, depuis des semaines. Anisha : « Bravo, tu as gagné ». Et c’était amplement mérité !

de videos

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en France

Voir plus d'articles