En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Mouscron Actualité de la région de Mouscron

Mouscron: toujours pas d’endroit idéal pour installer les nouveaux abris de jour et de nuit

Rouvert depuis la mi-septembre, l’abri de jour accueille quotidiennement 10 à 16 personnes. Cependant, faute d’avoir trouvé un nouveau lieu idéal, l’accueil continue de se faire à côté des Restos du Cœur.

L’hiver approche à grand pas et, avec lui, ses températures basses et le mauvais temps. C’est une période que la plupart des personnes sans domicile fixe redoutent plus que d’autres. À Mouscron, un abri de jour et un abri de nuit peuvent les accueillir.

C’est d’ailleurs un point qui a grandement fait débat. Fermé en juin à cause des nuisances liées aux bénéficiaires, l’abri de jour a rouvert ses portes à la mi-septembre. Et l’on pourrait croire que les tensions se sont apaisées. « Il y a toujours un léger manque de personnel. Mais nous ouvrons en tout cas au moins 3 jours complets par semaine et tous les après-midi », explique Didier Mispelaere, échevin des Affaires Sociales. « C’est un peu plus calme. À l’époque, nous avions un noyau très dur qui faisait un peu n’importe quoi. Cela s’est calmé. Nous avons une ou deux personnes supplémentaires qui y travaillent. Ce n’est toutefois pas encore l’idéal. Nous avons encore des problèmes de disputes, de bagarres, d’alcool, de drogue… Mais c’est moins nocif pour les riverains. »

Sur place, les travailleurs sociaux prennent en charge 10 à 16 bénéficiaires. « Mais certains jours, on peut monter à 17. Il y a un va-et-vient continu. »

Du côté de l’abri de nuit, le bâtiment, pouvant accueillir jusqu’à 9 personnes, n’est pas non plus idéal. Toutefois, il n’est pas toujours rempli et il est difficile de projeter à l’avance le nombre de personnes qui sonneront à la porte de l’abri de nuit. « Bizarrement, la semaine passée, il n’était que 5 lors d’une soirée. Il est difficile de comprendre pourquoi certains jours il faut refuser l’accès car l’abri est complet alors que les jours suivants, il y a trop de place. »

Une vingtaine de lieux visités

Cependant, alors que les autorités communales espéraient trouver un nouveau lieu d’accueil permettant d’ouvrir l’abri de jour et l’abri de nuit sur le même site, l’endroit idéal n’a pas encore été trouvé et aucune piste concrète n’a pu être trouvée. « Nous avons déjà visité pas mal de bâtiments, une vingtaine au total. Il nous faut un grand bâtiment et de quoi loger au moins 15 personnes. La journée, il nous faut également un grand local pour accueillir les sans-abri, leur permettre de faire des activités, mais également rencontrer des assistants sociaux et du personnel pour les aider dans leurs démarches. »

Cette perle rare ne semble pas exister dans les rues de l’entité… « Il y a des inconvénients partout ! » Il faut dire qu’une liste très précise de contraintes et de points d’attention pour la recherche a été dressée. « C’est très difficile de déterminer ce qu’est l’endroit parfait. Certains bâtiments pourraient convenir mais ils sont parfois près d’une école, proches d’un night shop, loin du centre et donc des restos du cœur… Ce sont pleins d’éléments qui interviennent et auxquels nous devons faire attention. »

Au départ, les autorités communales espéraient trouver un lieu au moment de la rentrée scolaire, et il fallait en tout cas que le bâtiment soit trouvé en 2022. À quelques semaines de l’échéance, cet objectif semble compromis. « C’est une déception. On aurait aimé trouver l’endroit idéal. C’était l’un de nos projets. »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Mouscron Actu

Voir plus d'articles