En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Namur Actualité de la région de Namur

«J’ai besoin de m’excuser au nom des Marocains de Belgique»: Sinane, étudiant marocain à Namur, condamne les débordements après Belgique-Maroc

Ce dimanche, Bruxelles et Liège ont fait face à des supporters belliqueux qui, une fois le match Belgique-Maroc terminé, ont enfilé leur tenue de casseurs. Désemparé, un jeune Namurois marocain s’excuse de peur d’être stigmatisé.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Les débordements et violences sont intimement liés au monde footballistique et ce depuis la naissance de ce sport. En cas de défaite ou de victoire, il y aura ce possible scénario des supporters se défoulant dans l’espace public, renversant des voitures et brûlant ce qu’ils trouvent. Il ne suffit que d’une étincelle dans un contexte inflammable pour que les supporters se donnent des allures de casseurs. Le déclic des débordements de ce dimanche 27 novembre à Bruxelles et à Liège, c’est une victoire du Maroc face à la Belgique en Coupe du Monde. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, beaucoup s’insurgent de tels comportements. La communauté marocaine est pointée du doigt, mise dans un sac opaque avec tous ceux qui ressemblent de près ou de loin à un Marocain.

de videos

** ****** ********** **** **** ****** ********* ******* ** ********* ******** ** ***** ** **** ******* ** *********** ** *** ** ** *********** ********* ** *************** ********** **** ***** **** ********* ******** ** ***** ******* *** *********** ********* ********* *** ****** ** ****** *********** *** *** **** ******** ** ************ **** ** ********* **** ** ** ***** ** ****** **** ** ******* *********** **** ** ********** ** *** ************ ** ********* ** ** ***** ****** *** ******** *********** ** ************ *********** ** ****** *** ******** ** **** ********** ** *********** ** **** *** ******** **** ** ************ ** ******** ********* ***** ** ******** ** ******** *** ***** *** ******* *** ********** ***** ********* ** ****** ******** ****** ***** ** ***** *** ** ***** ** ** ****** *** *** ***** ************* ** **** ************** ** * ** *** ************ ** ****** ** ** **** ** ********* ** ** ********** *** *** **** ******** ** **************** ** ************** ******* *********** *** *** ***** ***************

** ***** ********* ****** *** ******** ***** ******* **** ** *** *** *** ************ ************ ************ ** *********** ********* ** ********* ********** ********* ****** ********** ******** ** ****** *** ******* ****** ** *** *** ***** **** *** ************* **** *** ****** ** ** ****** *** **** ***** ******** *** ******* ******* ******* ***** ********** **** ******* ********** ***** ******* ****** ** **** *** ********* ** *********** *********** *** *************** ******** ** ********* ** ********* ** ***** ******** ** *******

***** ******

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Namur Actu

Voir plus d'articles