Accueil Consomalin Arnaques

Depuis plusieurs mois, Annick voit plusieurs inconnus débarquer mystérieusement devant chez elle et frapper à sa porte: «J’en ai marre, mais la police ne peut rien faire…»

Victime malgré elle d’une arnaque sur Facebook Marketplace, Annick de Paepe n’en peut plus de voir des acheteurs débarqués devant son domicile pour collecter leurs « faux » achats.

« Cela a commencé en septembre », raconte Annick aux journalistes du Belang van Limburg. « Une femme avait débarqué avec son petit-fils car elle avait trouvé un jeu Nintendo sur Marketplace. Le vendeur avec qui elle était en contact lui avait envoyé mon adresse. Mais je n’avais rien à vendre ».

Interpellée, l’habitante de Genk décide de signaler l’incident via Police-on-Web et reçoit rapidement une réponse. « Ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire car aucun crime n’avait été commis. J’en ai marre, mais la police et Facebook ne peuvent rien faire ».

« Chaque fois, c’est la même chanson »

Depuis lors, c’est donc un véritable enfer qui a démarré pour la quinquagénaire puisque pas moins de 30 personnes ont débarqué devant chez elle. « Chaque fois, c’est la même chanson », déplore-t-elle. « Ce sont souvent des personnes d’origine étrangère : Russes, Tchèques, Turcs, Marocains. En général, ils ne comprennent pas bien le Néerlandais mais j’essaye quand même de leur expliquer du mieux que je peux ».

Plus que déconcertée, Annick est désormais sans mots et ne comprend pas pourquoi est-elle visée ? « Est-ce que quelqu’un me vise ? », se demande-t-elle. « Je n’ai de querelle avec personne et je suis juste une innocente citoyenne. Je pense que ce sont des escrocs qui collectent l’argent et qui envoient une adresse au hasard. Malheureusement, c’est la mienne ».

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Arnaques

Voir plus d'articles