En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Faits divers

Deux morts et deux blessés après des agressions au couteau à Bruxelles: un des auteurs interpellé, une chasse à l’homme toujours en cours

Quatre personnes ont été poignardées ce lundi soir à Bruxelles. Deux à Anderlecht, une à St-Gilles et une autre à Molenbeek. Les 2 dernières victimes ont perdu la vie. De sources policières, ces affaires ne sont pas liées. Un des auteurs interpellé.

Mais que s’est-il passé ce lundi soir à Bruxelles ? Un homme a agressé deux passants au couteau, dont un cycliste, à quelques minutes d’intervalle, vers 18h00 sur le quai de Veeweyde à Anderlecht. Deux Smur et deux ambulances ont pris en charge les victimes, grièvement blessées. Il s’agit de deux hommes âgés de 62 et 28 ans qui n’ont pas de lien entre eux et qui ont été poignardés par un seul et même individu, qui n’aurait toutefois pas crié «  Allahu akbar ». Ils ont été transférés à l’hôpital. L’une des victimes était en danger de mort ce lundi en fin de soirée. L’auteur, de son côté, a pu prendre la fuite.

de videos

Chasse à l’homme en cours

Le campus du CERIA, à Anderlecht, situé non loin de là où les faits ont eu lieu, a été placé en lockdown quelques minutes plus tard, évacué et fouillé par la police. Des étudiants y ont signalé la présence d’un individu armé d’un couteau. L’auteur aurait ensuite été repéré dans la station de métro CERIA. Sur le coup de 21 heures, une importante chasse à l’homme était en cours.

Dans les minutes qui ont suivi cette attaque, deux autres drames ont eu lieu, toujours sur le territoire bruxellois.

Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles
Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles - E.G.

Une personne est décédée d’un coup de couteau Place de Bethléem à Saint-Gilles. La victime, un homme âgé de 20 ans, a été poignardée au niveau du cou, sur le coup de 18h20. L’auteur des faits a aussi pris la fuite. Les circonstances exactes ne sont toujours pas claires, mais cette agression n’est pas considérée comme de nature terroriste, selon les autorités locales. Selon nos informations, elle pourrait être le résultat d’un règlement de compte dans le milieu brésilien, mais cela reste encore à confirmer.

Le parquet se rendait sur place ce lundi soir, avec le laboratoire de la police judiciaire et un médecin légiste. Il a indiqué qu’il n’existe pour l’instant aucun lien entre les agressions à l’arme blanche à Anderlecht et Saint-Gilles, le fait d’auteurs différents.

Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles
Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles - E.G.

Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles
Une des attaques a eu lieu à Saint-Gilles - E.G.

3e affaire, nouvelle victime

Nouveau drame, cette fois-ci peu après 18h30. Une autre personne a été poignardée rue de Koninck, à Molenbeek-Saint-Jean. La victime a été emmenée à l’hôpital, où elle a succombé à ses blessures, nous a rapidement confirmé la police locale. Les faits se sont déroulés dans un centre d’hébergements pour réfugiés. Il s’agirait ici d’une bagarre qui aurait mal tourné. Deux hommes se sont battus et l’un a attaqué l’autre avec un couteau. L’agresseur a pu ici être appréhendé. Le parquet se rendait aussi sur place ce lundi soir, également avec le laboratoire de la police judiciaire et un médecin légiste. Cette troisième agression est totalement indépendante des faits précédents.

Le bilan de ces multiples coups de couteau, dans trois communes différentes et en seulement 30 minutes, est donc de quatre victimes dont deux sont décédées. Un seul suspect a été interpellé, les deux autres étaient toujours dans la nature et activement recherchés à l’heure d’écrire ces lignes.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Faits divers

Voir plus d'articles