En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Liège Actualité de la région de Liège

Les Liégeois peuvent donner leur voix au tram grâce à un sonomaton installé en Vinâve d’Île (vidéo)

Depuis quelques jours maintenant, le TEC a installé un « sonomaton » en Vinâve d’Île, à quelques pas seulement de la place Cathédrale. Il permet aux Liégeoises et aux Liégeois de prêter leur voix au… futur tram. Reportage.

À l’intérieur, se trouve un petit studio, équipé d’un micro et d’un ordinateur. Il permet aux intéressés d’enregistrer des phrases qui seront ensuite diffusées dans le futur tram de Liège : « On vient ici compléter un panel de 9 voix professionnelles, qui seront aussi réalisées par des comédiens et des humoristes… Mais on veut aussi avoir d’autres types de voix, notamment pour tout ce qui est annonces événementielles. Et ces voix, on va les entendre pendant de longues années. Tout le monde est le bienvenu, on est intéressé par tous les types de voix », explique Daniel Wathelet, responsable communication du tram.

de videos

« Et c’est aussi une manière d’associer les gens à un projet qui, pour le moment, est dans la phase la plus embêtante avec le chantier, mais qui, progressivement, va aller vers des travaux qui vont se terminer et un tram en exploitation ».

Lou, 16 ans.
Lou, 16 ans. - S.B.

Sur place, le projet a bien pris. Il faut dire que l’opération est très simple et ne prend que quelques instants. Concrètement, plusieurs phrases s’affichent à l’écran et les participants doivent simplement les lire. Exemples : « Prochaine station Standard », « Pour le marché de Noël, descendez à la station Saint-Lambert ». Lou, une Liégeoise de 16 ans, a tenté l’expérience : « Le fait que, potentiellement, notre voix soit utilisée pour le futur tram, je trouve que ça nous implique dedans. Ça fera le petit truc en plus, la touche liégeoise ». « Je trouve que c’est intéressant de participer aux projets de la ville », ajoute aussi Salvatore.

Les résultats devraient être rendus au début de l’année prochaine : « Et pour certaines annonces, une petite pointe d’accent liégeois ne sera pas de trop », termine avec humour Daniel Wathelet.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Liège Actu

Voir plus d'articles