En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Régions Bruxelles Faits divers à Bruxelles

Débordements à Molenbeek après le match Belgique-Maroc: un policier a lâché son chien sur un jeune homme (vidéo)

Morsures et griffures sur le corps... Que s’est-il passé à Moleenbeek du côté d’Étangs Noirs dimanche après le match Belgique-Maroc ? Des troubles auraient éclaté à cause de la police. Une vidéo montre qu’un policier a lâché son chien sur un homme.

Tout le monde s’attendait à des tensions dimanche 27 novembre après le match Belgique-Maroc. À Molenbeek, du côté d’Étangs Noirs, un important dispositif policier a été mis en place. « Nous avions mis en place un dispositif préventif et défensif. Nos policiers ont essuyé des jets de pierres et des cocktails Molotov. Les lignes de nos forces de l’ordre ont été attaquées et elles se sont défendues de manière graduelle et proportionnelle », explique le commissaire François Ganseman. « On a des blessés à des degrés divers au sein de nos forces de l’ordre et il y a eu des arrestations. »

de videos

Mais du côté de la population, un autre son cloche nous parvient. Un jeune homme a filmé des policiers après avoir été frappé alors que selon lui, il ne faisait rien de mal. « Je vous ai rien fait et vous m’avez frappé ! T’es filmé », répète la personne dans la vidéo tout en reculant.

Dans la vidéo, on peut voir un policier s’avancer avec son chien et l’animal s’élancer en direction de la personne. La suite n’est pas lisible, les images sont brouillées. Mais on comprend que le chien s’en prend au jeune homme. Résultat, il s’en sort avec des morsures, des griffures et une plaie de 7 cm. Suite aux lésions, la personne a été reconnue par un médecin en « incapacité d’exercer ses activités habituelles du 27/11/2022 au 28/11/2022 sous réserve de complication ».

Nous avons pris contact avec le jeune homme. Encore sous le choc, il n’a pas souhaité s’exprimer avant de s’être entretenu avec son avocat ce mercredi.

« Jamais comme une arme « 

Alertée, la zone de police Bruxelles-Ouest (Molenbeek, Berchem-Ste-Agathe, Jette et Ganshoren) annonce qu’une enquête est en cours. « La personne ne doit pas hésiter à porter plainte dans un commissariat », précise le commissaire François Ganseman. « S’il y a morsure, il est plus que probable que la personne s’est dirigée de manière menaçante vers le chien ou le policier car un chien n’est jamais utilisé comme une arme à l’encontre d’un civil. »

Dans le cadre du maintien de l’ordre, la brigade canine peut être utilisée pour soutenir les forces de l’ordre. « C’est une force d’appui, elle se trouve toujours derrière les forces de l’ordre et n’est utilisée qu’en dernier recours. Elle n’est jamais utilisée de manière offensive, ni pour aller chercher quelqu’un mais toujours pour défendre son maître, les collègue en première ligne ou une personne vulnérable », développe le commissaire François Ganseman.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Faits divers

Voir plus d'articles