En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Bruxelles Faits divers à Bruxelles

Une attaque au couteau tous les deux jours à Bruxelles en 2021: «Bruxelles a un problème de couteau»

Le député Matthias Vanden Borre (N-VA) s’est procuré les statistiques de la police fédérale pour 2021. En un an, le nombre d’attaques au couteau est passé de 141 à 181 à Bruxelles.

La semaine dernière, un policier a été attaqué par un transmigrant clandestin avec un cutter. Deux semaines plus tôt, un policier est mort et un autre a été blessé après avoir été agressé par un extrémiste violent avec… un couteau. « L'année dernière, le nombre d'attaques à l'arme blanche à Bruxelles est passé de 141 à 181. C'est une augmentation de 28 %, ce qui est énorme si on le compare à la Flandre et à la Wallonie, où le nombre d'attaques à l'arme blanche n'a augmenté ‘que’ de 5 %. % et 17 % respectivement, au cours de cette période. À Anvers, grande ville comparable, le nombre de coups de couteau est passé de 78 à 83 », note Mathias Vanden Borre (NV-A).

Selon le ministre-président Rudi Vervoort (PS), la délinquance baisse chaque année à Bruxelles, mais ces chiffres montrent le contraire. « Malheureusement, Vervoort est passé maître dans l'art de nier ou de déguiser la réalité brute. Une réalité violente qui frappe malheureusement de plein fouet le Bruxellois moyen. Dans de nombreux quartiers, la sécurité ne peut plus être garantie, affirment également le syndicat de la police et d'autres prestataires de soins tels que les ambulanciers. De nombreux travailleurs humanitaires doivent porter des gilets anti-coups en permanence, mais leur sécurité ne peut pas encore être garantie », commente le député.

« De plus, près de la moitié (44 %) des Bruxellois transportent sur eux un objet pour assurer leur sécurité. C'est la conclusion d'une enquête menée en 2019 sur le sentiment de sécurité des Bruxellois, navetteurs et touristes. 38 % de ces objets sont des armes, principalement des couteaux et des cutters », explique Vanden Borre. « Bruxelles a un problème de couteau, mais cela n'est pas reconnu par les gestionnaires bruxellois. Nous devons veiller à ce que la situation ne s'aggrave pas davantage et prendre des mesures urgentes contre la possession et le port illégal d'armes. »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Bruxelles Faits divers

Voir plus d'articles