En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Sports Football Diables rouges

Le coup de gueule de Roberto Martinez avant le match des Diables contre la Croatie: «Les médias préfèrent sauter sur les fausses informations plutôt que de soutenir l’équipe nationale»

À la veille du match décisif contre la Croatie (jeudi sur le coup de 16h), Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables rouges, a livré ses impressions devant la presse.

La Belgique est dos au mur. Les Diables rouges sont quasiment contraints de l’emporter, ce jeudi, face à des Croates en pleine confiance. La mission sera loin d’être une sinécure. Pour complexifier la chose, les tensions naissantes ont fragilisé le groupe ces dernières heures, à tel point qu’une réunion s’est tenue lundi soir pour tenter d’aplanir les émotions. C’est donc dans un contexte extrêmement nauséabond que Roberto Martinez et ses hommes préparent cette rencontre. Pour le coup, ce sera vivre ou périr.

de videos

« Rien n’a changé pour nous », commençait le sélectionneur fédéral, ce mercredi, en conférence de presse. « Nous ne sommes évidemment pas satisfaits de notre performance lors des deux premiers matchs. Contre le Maroc, c’était la première fois que nous perdions par deux buts d’écart dans un tournoi majeur. Maintenant, nous devons prendre nos responsabilités. On a peut-être trop écouté ce que le monde extérieur disait. Les médias aiment sauter sur les fausses informations venant de France (NDLR : il parle du journal « L’Équipe ») ou les nouvelles négatives au lieu de soutenir l’équipe la plus talentueuse de l’histoire du football belge. Nous devons prendre conscience que nous sommes ici pour faire tout ce qui est en notre pouvoir afin d’atteindre notre objectif. Et ne pas se préoccuper du bruit extérieur. »

« Important que Lukaku soit là »

Roberto Martinez poursuivant son argumentaire : « Je ne sais pas d’où viennent ces histoires venant de France, ni qui les fait sortir. Cette personne a essayé de gagner sa propre Coupe du monde en marquant ne but contre la Belgique, au lieu de soutenir l’équipe. Moi, en tant que journaliste belge, je préférerais soutenir mon pays, plutôt que de l’affaiblir. »

Il sait aussi que ce match est décisif pour le pays, mais aussi pour son avenir personnel. « Pour être honnête : un entraîneur ne doit pas penser à lui-même à ce moment-là. Nous avons perdu un match que nous voulions gagner. Bien sûr, les conséquences sont négatives. Ce sont des moments qui vous rendent plus fort. Nous avons encore une seconde chance. Nous avons envie de la saisir. Cela pourrait être le moment de vraiment commencer notre Coupe du monde. Je n’ai pas encore vu une équipe dans cette Coupe du monde qui joue parfaitement. Si nous continuons, nous serons à notre meilleur niveau lors de la phase à élimination directe. »

Revenu de blessure après des semaines d’indisponibilité, Romelu Lukaku pourrait entrer dans les plans de Roberto Martinez. « Lukaku a beaucoup d’influence au sein de notre équipe, surtout dans le dernier tiers du terrain. Avec lui, nous pouvons jouer efficacement. Il fait la différence. De plus, il a le caractère d’un leader, il a de l’influence dans le vestiaire. Pour nous, c’est important qu’il soit là. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles