En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Charleroi Faits divers à Charleroi

Excédé par la séparation, il frappe sa fille de 6 ans avec le sac de courses à Lodelinsart

Sacré Mohamed ! En août 2021, il se présente chez son ex pour voir sa fille de 6 ans. Celle-ci rentre à peine des courses avec sa maman, ce qui énerve le père de famille. Pour faire accélérer les choses, il frappe la petite à la tête avec le sac…

Mohamed et son épouse se sont séparés en 2017. Elle a la garde principale de la petite mais elle tolère les visites impromptues du papa. Le 27 août, il s’agit de l’une de ces visites non programmées. Il tombe même tellement comme un cheveu dans la soupe que l’enfant et sa maman reviennent seulement des commissions. Alors, Mohamed se fâche, les choses ne vont pas à sa mode. Pour vider plus vite la voiture, il charge la fillette d’un énorme sac de courses qu’elle est bien incapable de porter : il la frappe alors à la tête… Et se retourne contre la maman lorsque celle-ci tente de s’interposer. Pire, il entre dans l’habitation et casse la vaisselle, la vitre de la porte arrière, il lance des objets sur le sol…

Lorsque la police arrive sur place, le constat est sans appel : les deux victimes portent des traces de coups et la maison est sens dessus dessous. Lorsqu’il sera auditionné par la police, Mohamed tentera bien de se dédouaner : « Je venais chercher ma fille pour partir en vacances mais mon ex a changé d’avis à la dernière minute, c’est pour ça que je me suis un peu énervé ». Malheureusement pour lui, il a été bien incapable d’exhiber le moindre document, signé par la maman, et l’autorisant à emmener la petite à l’étranger.

Un an après les faits, Mohamed ne s’est pas présenté au tribunal. Le substitut Lisa Malorgio a requis 12 mois de prison à son encontre. De la prison ferme, évidemment, vu l’absence du prévenu et la gravité des faits. Le père de famille sera fixé sur son sort le 11 janvier.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Faits divers

Voir plus d'articles