En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Sports Football Football étranger Coupe du Monde 2022

«Une bouillie de football», «Prestation qui fait peine à voir»: la presse française dézingue les Bleus après la défaite contre la Tunisie

La presse française est revenue en long et en large sur la défaite de la France contre la Tunisie. Une prestation en demi-teinte qui ne modifie pas la qualification et la première place des Bleus.

Pour son dernier match de la phase de groupes, la France s’est inclinée contre la Tunisie. Tunisie qui est tout de même éliminée après la victoire des Australiens contre le Danemark. En France, la presse n’a pas été tendre avec les Bleus et Didier Deschamps, qui a composé une équipe très remodelée.

« Mauvais plan B » est le titre du compte-rendu de l’Equipe. En effet, Deschamps a fait tourner, afin de faire reposer certains cadres comme Kylian Mbappé, Olivier Giroud ou encore Lloris. En fin de match, Griezmann pensait avoir égalisé mais son but a été annulé. « De leurs côtés, Youssouf Fofana et Mattéo Guendouzi étaient complètement dépassés au milieu de terrain et ont eu beaucoup de mal à exister face à la Tunisie. » poursuit le quotidien français.

Le Parisien fait un constat relativement similaire : « Il a manqué de beaucoup de choses pour cette équipe largement remaniée ». Le journal ajoute ensuite : « C’était pour du beurre et ce n’était même pas du demi-sel. Ce Tunisie-France n’a eu aucun goût, n’a rien indiqué de neuf sous le soleil de Doha ». Les remplaçants n’ont pas su convaincre : « Ils vont pouvoir redevenir ce qu’ils font de mieux globalement et ce dont on se doutait : rester remplaçants. Pendant ce temps, les vrais titulaires ont pu se reposer. »

De son côté, RMC Sport qualifie le match de « Prestation médiocre qui fait peine à voir. » Une rencontre qui peut être « un bon rappel à l’ordre » constate ainsi le média sportif.

Le Figaro considère que les Bleus étaient « bien trop faibles » avant d’ajouter : « Que dire au final de cette bouillie de football ? ». Eduardo Camavinga est pointé du doigt par le journal, il est ainsi « le symbole du naufrage des coiffeurs français ».

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Coupe du Monde 2022

Voir plus d'articles