Accueil Ciné-Télé-Revue Télé

La Belge Adelina éliminée du «Meilleur Pâtissier» aux portes de la finale: «J’étais au bout de mes forces»

Il s’en est fallu de peu pour voir une quatrième Belge arriver en finale du « Meilleur Pâtissier ». Adelina espérait rejoindre le club très privé des finalistes belges du concours, composé de Mélanie, Valériane et Alexandre…

Ce mercredi soir, RTL-TVI proposait exceptionnellement la demi-finale du « Meilleur Pâtissier », en même temps que sa diffusion française sur M6. La Belge Adelina concourrait pour une place en finale. Malheureusement, la jeune maman de 28 ans n’est pas parvenue à décrocher son ticket d’or. Qu’à cela ne tienne, la jolie brune a déjà tout gagné : un amoureux rencontré sous la tente (le finaliste Benjamin), mais aussi une nomination aux CTR Awards 2022, la cérémonie de Ciné-Télé-Revue qui récompense le meilleur de l’année (personnalités, émissions, séries, films, etc.) Adelina est nommée dans la catégorie « belge de l’année », pour laquelle il est possible de voter en ligne jusqu’au 4 décembre.

de videos

Adelina nous a livré son ressenti après son malheureux départ...

Adelina, on imagine votre déception. Comment expliquez-vous cette élimination ?

Evidemment, je suis déçue. Ce concours est très intense. On ne s’en rend pas compte, quand on est derrière son écran. À la fin, on était tous lessivés. Je sais que j’aurais été capable d’aller en finale, mais je n’avais plus le mental. J’étais au bout de mes forces. Si j’avais eu une pause d’une semaine, j’y serais peut-être parvenue. Mais là, tout s’enchaîne et on n’a pas le temps de souffler.

Au départ, vous pensiez aller aussi loin ?

C’est sûr que quand on démarre l’aventure, on veut aller le plus loin possible. Au début, on ne connaît pas le niveau des autres et après, plus on avance, plus on essaie de s’aligner et on se dit qu’on est peut-être capable d’atteindre les dernières émissions.

Avez-vous tout de même pu soutenir votre chéri, Benjamin, lors de l’enregistrement de la finale ?

Oui, la production m’a permis de rester. J’étais à l’hôtel, mais au moins, je ne devais pas repartir chez moi.

Comment avez-vous rejoint le casting de la saison 11 du « Meilleur Pâtissier » ?

Tout d’abord, je pâtisse depuis trois ans. J’ai débuté pendant mon congé de maternité. Je suis gourmande par nature et j’aime les choses bien faites. Une fois lancée, je ne me suis plus arrêtée. J’ai commencé à me perfectionner, à publier mes créations sur Facebook et à participer à des cours de pâtisserie. C’est là que j’ai rencontré une responsable de casting qui m’a proposé de tenter le coup. Moi-même j’en avais envie, car je regarde l’émission depuis la troisième saison. C’est d’ailleurs « Le Meilleur Pâtissier » qui m’a donné envie de faire des gâteaux. Sur 10 000 candidatures, j’ai été retenue parmi 100 personnes pour un casting à Paris. J’ai ensuite été sélectionnée parmi les 40 derniers pour passer la dernière épreuve en conditions réelles de tournage. Après quoi, j’ai dû attendre deux mois pour avoir une réponse. Je vous laisse imaginer ma joie quand on m’a annoncé la bonne nouvelle…

Et aussi quand on vous a annoncé que vous alliez représenter la Belgique ?

Oui, je suis tout de suite dit qu’il fallait que je rende les Belges fiers. Même si j’habite en France à la frontière, je suis Belge. J’ai grandi en Belgique, je travaille en Belgique… Mais je suis venue habiter en France, car en tant que frontalière, je cherchais un logement dans les trois secteurs : Belgique, Luxembourg et France.

Quel bilan tirez-vous de votre aventure ?

J’ai appris à travailler plus méthodiquement, rapidement et proprement, mais aussi à me débrouiller sans recette et sans Internet. J’ai aussi progressé grâce aux conseils des chefs. Par contre, j’ai été un peu déçue de ne pas pouvoir aller jusqu’au bout des choses, à cause du chrono, mais aussi des questions des journalistes, des juges et de Marie Portolano, qui nous prennent pas mal de temps durant nos préparations. Je retiendrai aussi mon tablier bleu, qui ne m’avait pas spécialement porté chance lors de la cinquième semaine.

Avec le recul, quel est votre meilleur gâteau de la saison ? Et le pire ?

Mon top serait la casserole en trompe-l’oeil, lors de la semaine « 50 nuances de crème ». J’avais été le coup de cœur du chef invité. À l’inverse, mon flop serait le sac à main de la première émission. Heureusement, j’ai pu le refaire chez moi et partager une version nickel à mes abonnés sur Instagram. Car après chaque émission, je publie une photo de l’un de mes gâteaux, reproduit à la maison.

Rappelez-nous vos projets avec votre amoureux, Benjamin…

Pour ma part, j’abandonne mon poste de gérante de magasin de vêtements pour hommes, pour me consacrer pleinement à la marque que nous avons créée avec Benjamin, « Ben et Adé ». Cette identité regroupe différents axes centrés autour de la pâtisserie, comme des ateliers ou des boxes recettes, comprenant tous les ingrédients nécessaires pour faire un dessert simple et rapide, en famille.

À noter que la finale du « Meilleur Pâtissier » sera exceptionnellement diffusée sur RTL-TVI le mercredi 7 décembre, à 21h20. En attendant, cette semaine, retrouvez les interviews des trois finalistes, Benjamin, Manon et Nils, dans votre Ciné-Télé-Revue du jeudi 1er décembre.

A lire aussi

Voir toutes les news