En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Belgique

Numérique: les banques belges au-dessus de la moyenne mais perdent du terrain

Les banques belges obtiennent des scores au-dessus de la moyenne mondiale en matière de numérisation des services bancaires de détail mais elles perdent du terrain dans le peloton de tête de la banque numérique, constate un rapport annuel.

Cette analyse, qui se base sur 304 banques dans 41 pays, a évalué le degré de numérisation du secteur bancaire sur la base de trois facteurs : l’analyse de plus de 1.200 fonctionnalités numériques couvrant l’ensemble du parcours numérique du client, l’évaluation des préférences des consommateurs concernant les 26 activités bancaires les plus populaires et l’identification des meilleures pratiques en matière d’expérience utilisateur.

de videos

Selon Deloitte, « les meilleures banques digitales belges n’ont pas progressé aussi vite que les champions du numérique au niveau mondial ». La meilleure banque belge se classe seulement au 18e rang, alors qu’elle occupait la troisième place dans l’analyse de 2020.

Les banques belges les moins en pointe dans la matière ont toutefois « investi de manière significative dans la transformation numérique » afin de combler l’écart avec les banques championnes. « En 2020, trois banques belges figuraient dans la catégorie des retardataires numériques. Ce nombre est à présent passé à une seule banque. Bien que l’écart avec les meilleures banques reste important, nous constatons que les efforts numériques commencent à porter leurs fruits », poursuit Deloitte.

Le rapport constate encore que la pandémie a modifié « de manière irréversible » le secteur et que les banques « deviennent plus que de simples banques ». « Aujourd’hui, les clients attendent de leurs banques qu’elles leur permettent d’effectuer diverses activités, comme souscrire une assurance, demander des prestations sociales ou payer des jetons de parking. Ces dernières années, nous avons assisté à une croissance de l’importance des services à valeur ajoutée, qui s’avèrent être des outils efficaces pour améliorer l’engagement et la fidélité des clients, même s’ils peuvent avoir peu d’impact sur les performances financières. En outre, ils permettent de collecter davantage de données sur les consommateurs, aidant ainsi les banques à personnaliser leur offre », souligne-t-on encore.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles