Accueil Ciné-Télé-Revue Ce soir à la télé

Pad’r sort un nouveau recueil de l’actualité sportive: «On m’a menacé»

Le caricaturiste, présent sur la RTBF durant ce Mondial, publie « Sans titre (sauf pour Bruges) », son nouveau recueil de l’actualité sportive. Avec une large place dédiée aux Diables.

Pourquoi ce titre « Sans titre » ?

C’est l’idée de l’éditeur, Chronica, je m’en dédouane complètement ! (Rires.) Sauf l’idée d’indiquer qu’il est moins cher que le livre de gauche et plus original que celui de droite. Beaucoup de libraires jouent le jeu en mettant Dubus, Kroll ou Geluck de part et d’autre ! On a essayé d’innover.

On voit que les choses changent vite : dans l’album, Felice Mazzù est au sommet avec l’Union et le Standard rame. Les situations se sont inversées aujourd’hui !

Ce sont les aléas de l’actualité. Mazzù, c’est un gars qui collectionne les prix de meilleur entraîneur, qui a un beau palmarès. À Anderlecht, il a joué de malchance. Je suis fier qu’il ait accepté de signer la préface… Tout change, même moi, puisque dorénavant, je suis tous les lundis à « La tribune ». Je suis le seul caricaturiste à la télé aujourd’hui. C’est plus de stress. Je suis présent du début à la fin, rien ne doit m’échapper. La moindre phrase peut servir pour un dessin ! Il faut être sur la balle.

Avec le risque de choquer : vous racontez qu’une personne, que vous ne nommez pas, vous a attaqué.

Ce n’était pas dans « La tribune ». Quelqu’un dans le monde du foot belge n’a pas apprécié ce que je fais et m’a menacé. L’intimidation, ça fonctionne encore. J’ai pris un avocat, mais il m’a dit que je risquais vraiment beaucoup d’argent. Je ne suis qu’un dessinateur, la richesse était de l’autre côté. J’ai été obligé de mettre le genou à terre et de retirer les deux dessins concernés des réseaux sociaux.

Pour ce Mondial, quelle est votre présence au sein des émissions de la RTBF ?

Je fais un dessin par jour, mais pas en direct, pour l’émission du soir, « La buvette », plus un dessin pour les réseaux sociaux de la RTBF. Je fais aussi des reels sur Instagram, avec des petits tutos…

C’est une idée ou vous dessinez Philippe Albert de plus en plus large ?

Ha, ha. J’ai trouvé la manière graphique de le faire, sans cou, avec des lunettes ! Stephan Streker aussi, j’ai trouvé. Benjamin, je calais sur les yeux, maintenant, je l’ai bien. À force de les fréquenter plus, je trouve des trucs supplémentaires !

Votre avis sur cette Coupe du monde au Qatar ?

Je me suis fait un peu incendier sur les réseaux sociaux en publiant le ballon officiel avec, à la place des hexagones noirs, des cercueils. Il y en a qui ont trouvé que c’était un peu facile, que je suivais le courant. Je ne suis pas d’accord. Je me suis demandé s’il fallait boycotter ce Mondial. Pour moi, non. C’était il y a dix ans qu’il fallait le dénoncer. Je conseille d’ailleurs à tout le monde de regarder la minisérie de Netflix « FIFA : ballon rond et corruption », avec Sepp Blatter, son ancien dirigeant, qui reconnaît pour ainsi dire face caméra qu’ils sont une mafia ! Honnêtement, ça me dégoûte quand je vois et que j’entends des choses pareilles. Heureusement que je garde ma naïveté de gosse quand je regarde un match. Et je serai dans mon rôle, justement, en dénonçant l’empreinte écologique, les droits de l’homme bafoués… Mais, par contre, boycotter, attendre que ça passe, assis dans mon fauteuil, serait pire.

« Coupe du monde 2022 – la buvette », 5 décembre, 22h40, Tipik.

A lire aussi

Voir toutes les news