En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Centre Actualité de la région du Centre

Aide alimentaire urgente: plusieurs CPAS de la région du Centre vont recevoir des subsides wallons pour faire face à la crise

Le Gouvernement de Wallonie a débloqué une enveloppe de 10 millions d’euros pour renforcer l’aide alimentaire urgente. Plusieurs CPAS de la région du Centre vont en profiter.

Les services d’aide alimentaire font face à une hausse constante de demandes depuis plusieurs années. Le chevauchement des crises a renforcé ce mouvement, et la récente crise énergétique a un impact considérable sur le pouvoir d’achat des citoyens. Des femmes, des hommes et des familles qui n’avaient jamais sollicité une telle aide franchissent désormais les portes des organisations.

Au regard de cette situation, le Gouvernement de Wallonie a décidé de consacrer une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros pour renforcer l’aide alimentaire urgente et faire face à la croissance des demandes liée à la perte du pouvoir d’achat. Cette dernière est répartie en deux tranches : 2 millions d’euros en 2022 et 8 millions en 2023.

Sur proposition de la Vice-Présidente et Ministre de l’Action Sociale, Christie Morreale, la répartition de la première enveloppe de 2 millions d’euros vient d’être validée par le Gouvernement. Suite à un appel à projets lancé fin octobre dernier aux opérateurs de terrain tels que les épiceries sociales, restaurants sociaux et CPAS de Wallonie, etc. 184 candidatures ont été retenues sur un total de 195 reçues (11 étant irrecevables).

Dans la région du Centre, les CPAS de Binche, Enghien, Soignies, Seneffe, Chapelle-lez-Herlaimont et de Morlanwelz vont en profiter.

« Au vu de la situation et du contexte de crise, la Wallonie a choisi de soutenir tous les candidats », précise la Ministre Morreale. Les montants octroyés par opérateur seront répartis en fonction du nombre de bénéficiaires visés, des besoins identifiés et du recours aux circuits courts.

Concrètement, les moyens libérés serviront à récolter et acheter des denrées et des produits de première nécessité, préparer des repas, colis, bons alimentaires, chèques, livraison, etc. pour des milliers de personnes.

« Des besoins en augmentation »

« Le nombre considérable de candidatures réceptionnées reflète malheureusement des besoins en augmentation liés aux conséquences des crises que nous vivons. La Wallonie reste attentive à la situation des personnes plus fragiles et se tient aux côtés des équipes des CPAS et associations qui s’engagent, agissent et permettent quotidiennement de répondre aux besoins de premières nécessité des personnes fragilisées », souligne la Ministre Morreale.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Centre Actu

Voir plus d'articles