En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Monde

Joe Biden «prêt à parler» avec Vladimir Poutine s’il cherche «à mettre fin à la guerre»

Le président américain Joe Biden s’est dit «prêt» jeudi à parler avec son homologue russe Vladimir Poutine si ce dernier «cherche un moyen de mettre fin à la guerre» en Ukraine.
Vidéo

«Je suis prêt à parler à Poutine s’il cherche un moyen de mettre fin à la guerre. Il ne l’a pas encore fait», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron.

«Si tel était le cas, alors en consultation avec mes amis français et de l’Otan, je serais heureux de m’asseoir avec Poutine pour voir ce qu’il a en tête. Il ne l’a pas encore fait», a poursuivi le président américain.

M. Biden était interrogé sur l’intention du président français de s’entretenir dans les prochains jours avec son homologue russe.

Avant l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février, le président Biden et son secrétaire d’Etat Antony Blinken ont tous deux parlé avec la Russie l’avertissant des conséquences d’une telle attaque.

Mais depuis M. Biden n’a eu aucun contact direct même si des hauts responsables américains ont gardé des «canaux de communication» ouverts avec Moscou.

Le chef de la diplomatie américaine s’est lui entretenu à au moins une reprise avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

«Il y a un moyen d’arrêter cette guerre, un moyen rationnel. Que Poutine se retire de l’Ukraine. Mais ce n’est pas le cas», a encore dit M. Biden.

«Bombarder des crèches, des hôpitaux, des maisons avec des enfants. C’est à vomir ce qu’il fait», a-t-il ajouté en soulignant que «l’idée que Poutine puisse vaincre l’Ukraine est au-delà de toute compréhension».

MM. Biden et Macron ont tous deux réitéré leur engagement à continuer à soutenir l’Ukraine, le président français assurant qu’il ne «pousserait jamais les Ukrainiens à accepter un compromis qui serait inacceptable pour eux», parce que cela ne permettrait pas de construire «une paix durable».

Dans une interview jeudi matin à une chaîne américaine, il a confirmé son intention de parler avec le président russe notamment sur les sujets de nucléaire civil et la centrale de Zaporijjia.

«Je voulais d’abord faire la visite d’Etat et avoir une discussion poussée avec le président Biden et nos équipes ensemble», a expliqué M. Macron sur la chaîne ABC, indiquant qu’il parlerait au président russe «dans les prochains jours».

«Est-il impossible de revenir à la table des discussions et de négocier quelque chose? Je pense que c’est toujours possible», a-t-il affirmé.

Le dernier entretien officiel entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine remonte au 11 septembre.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Monde

Voir plus d'articles