En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Actualités Belgique

Guerre en Ukraine: Bruxelles reste capitale pour les espions russes, «leur nombre dans notre pays est au moins aussi élevé, voire plus élevé, qu'à l'époque de la Guerre froide»

Plus que jamais, l’espionnage reste un élément capital pour la Russie, surtout en temps de guerre. Et dans ce domaine, Bruxelles, capitale de l’Europe est une niche de choix pour les espions russes.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

La guerre entamée par les Russes en début d’année a notamment remis sur le devant de la scène les activités d’espionnage de la Russie.

Récemment, deux espions russes ont été arrêtés en Suède. Sous une apparence « normale », un couple d’origine russe avait commencé une collecte d’informations au profit de la Russie. Plus que jamais, la guerre lancée par les Russes connaît un prolongement « en coulisses ».

Au début de l’année 2022, la Belgique avait d’ailleurs expulsé 21 diplomates de l’ambassade russe, suspectés de se livrer à des activités d’espionnage. Plusieurs officiers du service de renseignement militaire externe russe, la GRU, ont également été expulsés de Belgique.

Depuis ? Quasiment rien n’a changé. Siège de nombreuses institutions internationales, Bruxelles reste une ville incontournable pour les espions et, au vu du contexte actuel, on comprend que la Russie reste plus que jamais à rester à l’affût d’informations sensibles.

***************** ***** *** **** ***** ******************* **** ** ****** *** ******** ** ************** ******* ********** ******* *** ******* ****** ** ******** *** ** ********* *** ************ *** ******* **** ********* ********* *** ******* ********** ** **** ********* **** *********** ******** **** ** ********** *********** ** ***** **** * *** ******** *** ********** ** ************* ******** ****** *** ************ *************** *** ***** ********** * ** ** ********** ************ ****** *** *** ************ ********** ************ ** ************ ** ******** *** *******************

***** **************

*** ******* ********* ************ ************ *********** *********** *********** ************ **** ***** *** ********* ************* ******** ** ********* ************ **** ******* ******** ** ********** **** ** ********* *** ************* ** ****** *********** **** ***** **** *** **** ** ***** ***** ******** ***** **** ******** ***** ********* ** ** ****** *************** ********* *** ******** ** ******** ** ********** ** ********** ****** **** ************** ** ********** ************ *** ***** ***********

*********** ************* ** **** *** ******** *** *** ********** ************ ******* ****** ******** ** **** ** ** ********** ***** ******* ******** ** ***** ********* ** *** ********* ************* ************** **** ***** *** ** **** ************ ***** ******* ********** *** ***** ** ***** ** ******* **** *** *********** ** *** ****** ********** ************ **** ********** ****** ** ****** ************* ** ** ********** ***************** ********* ** ** ******** ********************** ******* ** ******** ** **********

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles