En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Sports Football Diables rouges

Qui pour succéder à Roberto Martinez à la tête des Diables rouges? La presse flamande a fait son choix!

Roberto Martinez a annoncé son départ de l’équipe nationale belge ce jeudi, suite à l’élimination des Diables à la Coupe du monde. Et un candidat est régulièrement cité pour reprendre le flambeau.

C’est une véritable page qui se tourne dans l’histoire du football belge : arrivé en 2017 à la tête des Diables, Roberto Martinez a annoncé ce jeudi son départ suite à la déroute de la Belgique, sortie en phase de groupe de la Coupe du monde. Après plus de cinq ans de bons et loyaux services, marqués par une 3e place à la Coupe du monde 2018, Martinez, qui occupait à la fois le rôle de sélectionneur et de directeur technique, laisse un grand vide derrière lui. Et une question se pose désormais : qui pour reprendre le flambeau ?

de videos

Si l’Union belge ne semble pas encore avoir de plan B, la presse flamande a elle fait son choix. « Si je peux donner un conseil à la Fédération : appelez Michel Preud’homme », a lancé Marc Degryse, consultant pour Het Laatste Nieuws. « MPH a ouvert la porte dans une interview, dans laquelle il a déclaré que l’Union belge pouvait toujours l’appeler. Il faut lui demander s’il veut devenir entraîneur national ou directeur technique. Vous ne trouverez pas une personne plus appropriée. »

de videos

« Un entraîneur avec plus d’attaches aux Diables me semble important »

« Il sait comment ça marche chez les Diables, est accepté tant par les Flamands que par les Wallons et a un énorme palmarès », a poursuivi Degryse. « Avec tout le respect que je dois à Martinez et Thierry Henry, un entraîneur national belge avec plus d’attaches aux Diables rouges me semble important. Quelqu’un avec un style différent et un caractère plus direct. Un entraîneur qui ose appeler les choses comme elles sont, car la communication toujours positive de Martinez m’a dérangé. Ce n’était plus crédible ».

Le message est donc clair et les arguments ne manquent pas. Du côté du Nieuwsblad aussi, René Vandereycken, ancien sélectionneur national, a lancé le nom de Preud’homme, même s’il reste plus prudent. Il refuse en revanche de le voir porter une double casquette (entraîneur-directeur technique) comme le faisait Roberto Martinez. « Michel Preud’homme pourrait prétendre à ces deux postes mais si la Fédération travaille avec lui, elle doit le faire uniquement pour une de ces deux fonctions. »

Reste désormais à voir si l’Union belge se tournera, ou non, vers l’ancien entraîneur du Standard et de Bruges, ou si elle a déjà d’autres pistes en tête.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles