En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

Une écluse pour lutter contre les inondations: découverte du fonctionnement de l’écluse nº5 de Thuin et de son rôle de régulation du débit de la Sambre

Dans les communes traversées par un cours d’eau, le travail des éclusiers-barragistes est essentiel, principalement dans la lutte contre les inondations. Découverte de cette profession avec les éclusiers thudiniens et de leur rôle si important.
Vidéo

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

de videos

Mardi 29 novembre, en fin de matinée. Le temps est gris et le brouillard épais. Mais Jean-Michel Beckmann, éclusier-barragiste à l’écluse nº5 de Thuin depuis 22 ans, s’affaire. « Moi je suis responsable de mon écluse et de ce qu’il se passe au dessus. En dessous, ce n’est pas mon problème. Ici, on a un niveau minimum de 115,53 cm d’eau à respecter. Donc, quand je reçois de l’eau, je dois veiller à ce niveau minimum »

L’écluse n°5, à Thuin
L’écluse n°5, à Thuin - AH

Ecluse 4
AH

Ecluse 6
AH

Les neuf écluses de la Haute-Sambre sont reliées entre elles par un système d’alarme et communiquent sans cesse.

********** ** ****** *** **** *** ** **** ***** ** ******* *** ****** *** ***** **** ***** *********** ** **************** *** ***** ***** *** **** ************ ***** *** ********** ** ***** *** *********** *** ********** ** ******** ** ***** ****** *** ** ********* ******* ****** ** ********** *********** **** ** ******* *** ******* ** ** ******* ** ***** ** ******* ****** *** ** **** **** ** ** **** *** ***** ******* ***** ** ******* **** ***** ** ***** ***** ****** *************** ******** ************* ** ** ****

*** ******* ****************

*********** ** ****** **** ** ******** *** ********* ** *** ********* *** *** ******* ***************** **** ****** **** ************ ** *** *** *************** *** ** ********* ** **** ***** ** ***** ** ******** ** ********** ** **** ******** ** ** ******* ******** ****** ** ******** ** ****** ** ** ******* ***** ** ****** ******* ** ******** ** ********** *** ********** **** ********** ** *********** *************

** **************** ************* ***** ****** ** **** ********* *** ******* ** ** **** ********* ** ** *** ** **** ** * ************ ********* ************* ** ********** *** ***** ** ******** ****** ** ***** ************* ** ******* ** ****** **** ******** ******* ** ** ********** *** ** ** *** **** ***** **** ** ********** ** ****** ********* ******* **** ***** **** ** ******** ** ******* ********* *** ****************

**** ******* ********************* ** ***** * *** ** ********* ********************* ** ******* *** ** ********

** **** **************** *** ** ****

**** ******* ****** *** *********** *** *** ******* ** ******** ****** ********* ***** ** **** ** **** ** **** **************** ** ** ***** ** ***** * ***** ************ ** **** ******* *** *** ********* **** ** ***** *** ** ******** ** ****** ******* ** ** ****** *** ***** ******** ** *** *********** ** *********** *** ******* ********** ** *******

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles