En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Actualités Belgique

Inondations en Wallonie: les 25 millions prévus pour des travaux de démolition répartis entre les communes les plus touchées

Le gouvernement wallon a réparti, jeudi soir, l’enveloppe de 25 millions d’euros destinée aux communes qui souhaitent acquérir des biens sinistrés lors des inondations de juillet 2021 et considérés comme problématiques pour la gestion des risques.

À l’époque, plusieurs bourgmestres ont dû prendre en urgence des arrêtés de démolition ou d’inhabitabilité afin d’assurer la sécurité des citoyens sur leur territoire. Dans certaines zones, des sinistrés n’ont pas encore entamé ou mené à bien la rénovation ou la reconstruction de leurs biens touchés par les inondations, que ce soit par crainte de nouveaux événements, par manque de fonds, par incertitude quant à la possibilité ou l’opportunité de tels travaux, ou encore parce que la commune a marqué son intention d’y développer un projet de reconversion du lieu concerné.

Certaines communes se sont par ailleurs manifestées auprès du Commissariat spécial à la reconstruction pour annoncer leur volonté de réaliser elles-mêmes une série d’acquisitions. Ces dernières ne disposent toutefois pas de ressources suffisantes à cet effet.

Face à ces constats, le gouvernement régional a prévu en mai dernier de mobiliser 25 millions d’euros à répartir entre les différentes entités communales sous la forme d’un droit de tirage. Ce jeudi, cette enveloppe a été répartie entre les 9 communes les plus touchées, hors territoire de la Communauté germanophone.

Dans le détail, Chaudfontaine, Esneux, Liège, Limbourg, Pepinster, Trooz et Verviers bénéficieront d’un droit de tirage de 3,107 millions d’euros ; Rochefort de 2,005 millions et Theux de 1,239 million.

« C’est une mesure importante pour les villes et communes qui désirent avancer dans leur reconstruction. Ce mécanisme de financement va permettre de répondre aux besoins concrets du terrain et d’apporter une réponse directe à l’aide demandée par les autorités communales », a souligné, dans un communiqué publié vendredi, le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Willy Borsus.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles