Accueil Ciné-Télé-Revue Séries

«Mercredi» bat un record d’audience sur Netflix: comment expliquer le succès de la série? «C’est une arme à double tranchant»

La série réalisée par Tim Burton signe le meilleur lancement pour une série Netflix américaine. Qu’est-ce qui explique le succès du spin-off de La Famille Addams ?

La série « Mercredi », réalisée par Tim Burton, rencontre un succès fulgurant sur Netflix. La fiction qui se consacre à l’aînée de la famille Addams a d’ailleurs battu le record d’audience de Stranger Things en devenant la série anglophone la plus vue lors de sa première semaine de diffusion.

de videos

« Mercredi » comptabilise pas moins de 341,23 millions d’heures de visionnage entre le 21 et le 27 novembre et se positionne ainsi au sommet du Top 10 de la plateforme de streaming dans 83 pays, dont la Belgique. La série reste cependant encore loin du meilleur démarrage toute langue confondue sur Netflix, un record toujours détenu par « Squid Game » avec ses 571 millions d’heures visionnées.

Une formule qui marche

Mais qu’est-ce qui explique le succès de cette série ? Selon Dick Tomasovic, professeur en théories et pratiques du cinéma à l’Université de Liège, la série coche « toutes les cases du projet gagnant » : «  La série est portée par une double marque de fabrique. D’une part, celle de Tim Burton et d’autre part, sa rencontre avec un univers qui était fait pour lui, celui de la famille Addams. Cela permet d’attirer l’attention sur l’existence de cette série parmi une offre de plus en plus pléthorique ».

« Mercredi » bénéficie en effet du succès de « La Famille Addams », comme le précise Sarah Sépulchre, professeure à l’UCLouvain : « Les spin-offs, tout comme les remakes, bénéficient des succès passés. Il y a un effet de nostalgie et un effet réconfortant. On sait ce que l’on va regarder. C’est un univers qu’on a aimé et que l’on est content de retrouver ». Une formule qui marche et qui explique pourquoi les spin-offs, préquels et reboots sont toujours plus nombreux sur nos écrans : «  Le moteur de ces reprises est de capitaliser sur un univers qui est déjà connu et qui a fait ses preuves », ajoute Dick Tomasovic.

Cependant, ce n’est pas parce que la formule fonctionne que le succès sera au rendez-vous : « Les fans d’un univers sont très exigeants sur la qualité de l’adaptation. C’est à la fois une force et à la fois une faiblesse pour les scénaristes. C’est une arme à double tranchant », renseigne Sarah Sépulchre. Une fois le premier épisode regardé, il faut encore tenir le téléspectateur en haleine tout au long de la série : « La série doit être bien écrite, axée sur des personnages intéressants, bien filmée… La série ‘Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir’ sur Prime Vidéo était par exemple époustouflante  ».

Pour tenir les télespectateurs en haleine, les créateurs de la série « Mercredi » ont utilisé des codes « extrêmement bien maîtrisés » par le public visé : « Un public teenager post-Harry Potter. ‘Mercredi’ emprunte à de nombreuses autres séries comme Teen Wolf ou Riverdale. La série vise les adolescents avec les codes qui marchent le mieux, ceux du fantasy et du policier », explique le professeur de l’ULiège.

De plus, le bouche-à-oreille a joué un rôle important dans le succès de la série : «  La série intègre de manière très intelligente les modalités du bouche-à-oreille des adolescents aujourd’hui, en proposant une scène de danse calibrée pour TikTok et qui fait un malheur sur les réseaux sociaux en ce moment. Il y a un sens indéniable du marketing. », ajoute Dick Tomasovic.

Un univers

Si les reboots et spin-offs ont tendance à bien marcher, le succès de « Mercredi » s’explique aussi par l’univers gothique de la famille Addams : « En ce moment, tout ce qui est lié aux sorcières, à Tim Burton, ou tout ce qui est assez noir fonctionne plutôt bien », renseigne la professeure de l’UCLouvain. L’héroïne de la série est également dans l’air du temps : « Une adolescente qui conteste la société dans laquelle elle vit, qui ne sourit pas, qui est cynique, habillée en noir, qui n’a pas envie de mettre de l’eau dans son vin… elle correspond assez bien au monde actuel où l’on discute beaucoup de la place des femmes et des stéréotypes de genre ».

Le succès de « Mercredi » est en tout cas certain et de nombreux fans attendent déjà avec impatience une suite. Selon le co-créateur Miles Millar, la série pourrait continuer encore plusieurs saisons. Toutefois, il faudra encore patienter quelques semaines avant de connaître la décision de Netflix sur le renouvellement de la série.

A lire aussi

Voir toutes les news