Accueil Ciné-Télé-Revue Streaming Netflix

Robert Downey Jr. consacre un documentaire à son père sur Netflix: «On se droguait ensemble… C’était sa façon d’exprimer son amour»

Pour dire au monde qui était son père, cinéaste excentrique et, comme lui, un type plein d’humour, Robert Downey Jr. lui consacre un documentaire bouleversant. A voir avec mouchoirs depuis ce 2 décembre sur Netflix.

Il y a quelques soirs au mythique Chinese Theater de Hollywood, Robert Downey Jr. avait logiquement laissé son armure d’« Iron Man » au vestiaire pour présenter « Robert Downey Sr., le père » (« Sr » en anglais), le documentaire consacré à son père, Robert Downey Sr., qui arrive sur Netflix ce 2 décembre. Un film poignant réalisé, à la demande de la star, par ses amis Chris Smith et Kevin Ford. « Papa était un vrai anticonformiste », dira-t-il à la salle au sujet de son génial géniteur, un cinéaste iconoclaste dont le film le plus irrévérencieux reste « Putney Swope », sorti en 1969.

de videos

Un an plus tard, Robert Jr., 5 ans, faisait ses premiers pas d’acteur dans un autre de ses délires, « Pound », où il n’a qu’une réplique, devenue culte : « T’as du poil sur les boules ? » Archive qui figure bien évidemment dans le film, lequel contient un autre film… en quelque sorte. En effet, Robert Sr. y est filmé alors qu’il est lui-même en train de réaliser son dernier long métrage, « Chaude journée à L.A.» (toujours inédit), avec Alyssa Milano et Sean Penn. « C’est le gros bordel », rigole Robert Jr. à propos de cet enchevêtrement qui, à mi-parcours, n’a hélas plus qu’un seul décor ou presque : la chambre de Robert Sr., où la maladie de Parkinson l’affaiblit de jour en jour. « Il me disait que sa fenêtre se refermait doucement », commente, ému, Kevin Ford. « Mais il avait fait la paix avec sa vie », ajoute Robert.

Une vie qui a aussi été un gros « bordel »… Car si Robert Sr. a transmis à son fils la passion du cinéma, il lui a également fait goûter très jeune aux paradis artificiels, dont il a lui-même été accro pendant la majeure partie de son existence. Avec lui, Robert Jr. a fumé, à 6 ans, son premier joint, et est devenu l’un des alcooliques-toxicomanes les plus notoires de Hollywood. Il fêtera l’an prochain ses deux décennies de sobriété, qu’il doit en grande partie à Susan, sa femme depuis 17 ans, avec qui il a d’ailleurs coproduit ce documentaire.

Père et fils, en 2014.
Père et fils, en 2014. - Isopix

« Se camer avec moi était une façon pour mon père d’exprimer son amour. La seule façon qu’il connaissait », explique l’acteur de 57 ans qui, à cause de la drogue, s’est longtemps retrouvé sans papa. Robert Sr. était rempli de remords par rapport à cela, ce qu’il partage dans le film. Celui-ci évoque une autre douleur du clan : la mort de la comédienne Elsie Ford, maman de Robert Jr., et celle de sa sœur Allyson, décédée en 2014. « J’ai voulu faire ce portrait pour donner du sens à la vie de mon père, et à l’arrivée, je me rends compte qu’il montre aussi ma propre vie », commente l’acteur. « C’est bizarre et un peu surréaliste. Maintenant, je n’ai plus rien à partager. (Sourire.) » Il est vrai qu’ici, Robert Downey Jr. ne cache rien de son intimité, et a même gardé au montage le moment où, en session virtuelle avec son thérapeute, il se met à pleurer à chaudes larmes.

A la fin du film, on le voit avec l’un de ses deux fils, assis en silence sur un divan à côté du lit de Robert Sr., qui vit ses derniers jours chez lui à New York. Une image qui bouleverse et résume parfaitement le propos du film, à savoir l’attachement inconditionnel d’un fils à son père. Les deux Robert n’ont pas toujours été en harmonie, mais ce projet, et la maladie, les ont rapprochés. Rien que leurs conversations téléphoniques, nourries par un Robert Jr. qui ne veut se montrer que léger et drôle, valent leur pesant de cacahuètes. Et malgré son état, son paternel lui renvoie bien la balle. « Papa et moi, c’est une histoire de rédemption, de gens qui essaient de se racheter. C’est une histoire qui n’a pas une fin heureuse, mais c’est une histoire drôle. C’est le genre que je préfère. » Robert Downey Sr. s’est éteint le 7 juillet 2021, treize jours après son 85e anniversaire.

« Robert Downey Sr., le père », disponible sur Netflix.

A lire aussi

Voir toutes les news