En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Charleroi Faits divers à Charleroi

Il arrache un sac à main sur le parking du complexe Bellefleur, à Couillet… et se fait rattraper par deux passants

Les faits remontent à ce mercredi : un homme qui venait d’arracher un sac à main à une victime, sur le parking du complexe commercial Bellefleur, à Couillet, a pu être coincé grâce à l’intervention de deux passants.

C’est le genre de méfaits qui reviennent très régulièrement dans nos colonnes de faits divers : les arrachages de sac à main abondent, c’est une évidence toujours trop douloureusement constatée par les personnes qui en sont victimes.

Un énième cas a été constaté pas plus tard qu’en ce milieu de semaine, sur le parking du complexe Bellefleur de Couillet. Un homme surprend une victime, à hauteur du magasin Carrefour, et lui arrache donc son sac… Son manège, très vif, a été surpris par deux passants… Ceux-ci n’hésitent pas et se mettent à suivre de loin l’auteur du fait… « Nous l’avons vu monter dans un bus, nous l’avons suivi, tout en étant en contact, via le 101, avec la police », confie l’un des deux courageux intervenants. « La police a pu le cueillir à la descente du bus. »

Suite à la publication de ce fait sur les réseaux sociaux, plusieurs autres personnes ont signalé d’autres méfaits dans la foulée. « Vendredi passé, c’est au Lunch Garden qu’un petit voyou a pris le sac d’une dame. Heureusement, un homme a pu le rattraper pour pouvoir rendre le sac à la victime. »

Sur place, toutefois, la plupart des commerçants avouaient ne pas être au courant de ce dernier fait en date

Joachim et son ami aident la police à rattraper un voleur de sac à main, à Couillet: «Nous n’avons fait que notre devoir de citoyen»

Joachim a poursuivi un voleur de sac à main, mercredi dernier : sa réactivité a aidé la police à rattraper le suspect. Il nous explique comment les faits se sont déroulés, ce mercredi, à Couillet, sur le site de Belle Fleur.

Nous évoquions le fait dans nos colonnes de ce samedi : en milieu de semaine, un arracheur de sac avait pu se faire rattraper par la police, grâce à la participation active de deux citoyens, qui avaient repéré son manège, à hauteur du parking du complexe commercial Belle Fleur, à Couillet. L’un de ces deux intervenants a accepté d’évoquer avec nous la manière dont les faits se sont enchaînés, ce mercredi-là.

Joachim accepte de revenir sur ce qu’il a fait, mais souhaite légitimement conserver son anonymat, « par peur d’éventuelles représailles », précise-t-il d’emblée : « Le gars que la police a rattrapé nous a vus, il savait qu’on le suivait… Ce jour-là, j’étais dans le complexe, je discutais avec un commerçant, quand on a entendu des cris. Et je vois un homme qui marche vite… Derrière lui, une femme qui court pour le rattraper. L’homme a un sac à main avec lui, un sac brun. Bon, la femme le rejoint et parvient finalement à récupérer son sac à main. À ce moment-là, je me suis dit : « J’y vais, ou je n’y vais pas ? J’y suis allé : cet homme venait de tenter de voler une femme, qui sait s’il n’allait pas recommencer… avec le commerçant avec qui j’étais, on s’est mis à le suivre, de loin. »

« Il se cache derrière une voiture ! »

Dans le même temps, Joachim a sorti son téléphone, pour prévenir le 101. « Et je vois l’homme remonter vers la chaussée de Philippeville, du côté de la banque ING, après le grand rond-point. Il n’y avait pas de doute, cet homme n’était pas net : une ambulance est arrivée en intervention, avec ses sirènes : à ce bruit, l’individu s’est couché au sol, derrière une voiture ! On ne fait pas ça, évidemment, quand on a la conscience tranquille ! », poursuit Joachim.

L’homme qu’il suit de loin profite de l’arrivée d’un bus pour y monter rapidement. « Heureusement, je connais du monde au Tec, et le central a pu prévenir le chauffeur… En fait, tout s’est passé tellement vite, entre le bus et l’arrivée des policiers ! Le bus s’est mis à l’arrêt suivant, Couillet-Ecoles, quand je reçois un coup de fil : c’était la police, qui était déjà là, et qui avait besoin de moi pour identifier le suspect ! »

Pas de plainte

La police a ensuite embarqué l’individu : « Je n’ai plus eu de nouvelles. Il avait rendu le sac, mais il avait bel et bien tenté de le voler ! Je viens assez souvent sur le complexe, et je sais qu’il y a eu plusieurs faits semblables. Visiblement, ils sont deux à opérer, l’un qui fait le guet tandis que l’autre. Avec la police, on a tenté de retrouver la femme qui avait été victime de cette tentative de vol, mais on ne l’a pas retrouvée. La gérante du magasin où les faits s’étaient produits n’était pas au courant. C’est pour cela que j’avais fait une publication Facebook, afin que cette femme ne se reconnaisse et n’aille déposer plainte… »

Joachim reste modeste face à ce qu’il a accompli : « Le commerçant et moi avons fait notre devoir de citoyen, c’est ce que j’ai dit au policier qui nous félicitait. J’ai pensé à ma compagne, je n’ai pas envie qu’elle vive ce que cette femme a vécu, tout simplement… »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Charleroi Faits divers

Voir plus d'articles