En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Sports Football Diables rouges

Marc Wilmots détruit Roberto Martinez après l’élimination des Diables à la Coupe du monde: «Il a pris la relève il y a 6 ans et quel est le résultat? Rien»

L’ancien sélectionneur des Diables rouges a jugé les performances de son successeur. Et selon lui, son mandat à la tête de la sélection belge est un échec.

Quatre jours après l’élimination de la Belgique en phase de poules de la Coupe du monde, et la démission dans la foulée de Roberto Martinez, Marc Wilmots a tiré le bilan des six saisons passées par son successeur à la tête des Diables. Et le constat est implacable.

« En 2016, Martinez a pris la relève et quel est le résultat ? Rien. Alors qu’il a eu sa chance dans 6 tournois », lance Marc Wilmots dans les colonnes du Nieuwsblad. « En Ligue des Nations, nous avons atteint une fois le Final Four en trois participations, où nous avons terminé quatrièmes. Lors des deux Coupes du monde et de l’Euro, nous sommes passés d’une demi-finale à un quart de finale et puis à une élimination en phase de poules. Avec des joueurs qui avaient gagné en expérience et même concouru pour le Ballon d’or, tout le monde s’attendait à plus ».

de videos

Et l’ancien sélectionneur des Diables en rajoute une couche et remet en question l’apport de Martinez en Belgique : « On est également en droit de se poser des questions en dehors du terrain. Ils ont donné plus de pouvoir aux joueurs – l’un a emmené son physiothérapeute privé au Qatar, l’autre son agent de relations publiques personnel. C’est un choix, mais c’est plus difficile de faire regarder tout le monde dans la même direction. Par rapport aux mérites de Roberto Martinez en tant que directeur technique, j’ai une vue moins claire. Mais si vous me dites qu’aujourd’hui, tous les matchs amateurs en Belgique sont filmés, je m’interroge : qu’est-ce que ça apporte ? ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles