En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Verviers Faits divers à Verviers

Cinq témoins ont vu Lamine Fofana poignarder Gaetano Sedici à Verviers

Plusieurs témoins qui ont assisté aux émeutes en Pré-Javais le 11 mai 2018 à Verviers ont été entendus lundi devant la cour d’assises de Liège. Cinq d’entre eux ont soutenu qu’ils ont vu Lamine Fofana donner le coup de couteau fatal à Gaetano Sedici.

Lamine Fofana (25 ans) est accusé de l’assassinat de Gaetano Sedici et de deux tentatives d’assassinats commises sur Ilyas Addarsi et Sohayb Chouaa. Les frères Mohamed et Imad M. comparaissent aussi comme accusés après avoir commis des faits de coups et de violation de domicile. Gaetano Sedici avait été tué d’un coup de couteau planté dans le cœur.

de videos

Près de 90 témoins sont entendus sur l’ensemble de la session d’assises pour éclairer les jurés sur les circonstances des faits. Ces témoignages sont parfois très différents et fondés sur la perception des individus en fonction de leur appartenance à l’un ou l’autre des deux clans opposés dans la bagarre. Certains témoins restent imprécis, flous dans leurs explications et modifient même parfois leur version au moment de leur comparution devant le jury.

Lorsque les témoins évoquent la scène, ils désignent Lamine Fofana comme le porteur des couteaux. Il était intervenu «en sauveur», pour venir en aide à un membre de son clan qui venait d’être sorti de force de la maison du 13 rue Marie-Henriette. Lamine Fofana tenait un couteau dans chaque main, dont un présentait une lame incurvée. Les témoins divergent sur la manière dont l’accusé tenait et orientait ces lames.

L’origine de la scène se situe dans les mots qui ont été prononcés par l’un des membres du clan des «Africains» (expression employée par les témoins) envers la sœur des frères Mohamed et Imad M. Cela avait provoqué leur colère et leur réaction. La tension était montée dans le quartier et un attroupement s’était formé devant la maison des «Africains».

Selon un témoin, quand la bagarre a éclaté, Gaetano Sedici est intervenu comme le «grand frère» du quartier et s’est mis devant pour calmer les esprits. Mais Lamine Fofana pointait tout le monde avec son couteau et faisait de grands gestes. Il avait touché Gaetano Sedici à la poitrine, avant que celui-ci s’écarte et s’effondre quelques mètres en retrait.

L’effervescence était importante dans la rue, avec des gens qui se chamaillaient et se battaient de tous les côtés. Selon un autre témoin, les coups portés par Lamine Fofana sur les deux autres victimes n’avaient rien d’un accident. «Ils étaient volontaires», a indiqué ce témoin.

Lors de la phase de commentaires, l’avocat général Paul Catrice a relevé que cinq témoignages vont dans le sens de l’imputation des coups de couteau à Lamine Fofana. C’est lui qui a porté le coup fatal à Gaetano Sedici, selon les cinq témoins. Mais il reste à déterminer quelle était son intention au moment des faits.

D’autres témoins seront entendus mardi.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Faits divers

Voir plus d'articles