En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil Régions Verviers Actualité de la région de Verviers

À Thimister, la présidente de la maison de repos écrit à saint Nicolas: «Je sais que mon cadeau n’est pas simple à trouver»

On joue des coudes pour trouver du personnel infirmier. C’est à qui fera la plus belle offre, la problématique est générale. À Thimister, on a trouvé un moyen original pour que le recrutement ne passe pas inaperçu, avec l’aide de saint Nicolas.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour trouver du personnel. Certains secteurs sont franchement en pénurie. Ainsi, si on parle souvent de l’Horeca, dans le secteur médical ce n’est pas franchement la joie non plus. Les infirmiers et infirmières sont une denrée rare et quand on en manque, c’est la galère pour recruter.

À Thimister-Clermont, la présidente de la maison de repos La Sainte Famille, à Bèfve, elle-même infirmière, a trouvé un moyen original de se démarquer face aux autres offres d’emploi. La période aidant, c’est vers saint Nicolas qu’elle s’est tournée.

Christine Charlier lui a en effet écrit une lettre, diffusée sur les réseaux sociaux, pour trouver la perle rare : « une personne motivée, empathique, bienveillante avec les aînées et qui veut participer à de beaux projets au sein d’une petite structure de 65 lits ».

Christine Charlier

La méthode semble faire mouche puisque, sur Facebook, son annonce a été partagée plus de 1.300 fois en moins d’une journée.

« Cher saint Nicolas, Cette année, ma liste ne sera pas très longue. Je souhaiterais un seul beau cadeau : un infirmier(ère) pour la belle maison de repos “La Sainte Famille” à Thimister-Clermont dont je m’occupe », écrit-elle. « Je sais que mon cadeau n’est pas simple à trouver mais j’ai confiance en toi. Si tu as besoin de plus de renseignements, tu peux me contacter en message privé ou par téléphone. Si tu ne trouves pas, merci de bien vouloir passer le message au Père Noël. Il aura peut-être plus de chance. Je compte sur toi. »

Contactée, Christine Charlier est vraiment étonnée de l’engouement autour de son message.

********** ** ************* *** ** ** *** ****** ** ******* ** ******* **** *** ****** *** ***** ** *** ****** ** ***** ******** *** ******** **** ****** ******* ** ** **** *** ** ***** ** *****************

*** **** ****** ** *** ****** *** ** ****** ** ***** ******* ** ********* ********** ** ***** **** *********** ** ********* ********* ************ *** **** **** *** *** ** **** ** ** *********** ** ******* **** *** ******* ******* ***** *** ******* *************** ***** ** * * *** ******** *** ******* ** ********* *** ******* ******** **** ********** ******* ** ******* ******** *** *** ***** ** ** **** *** ** *********** *** *********** ******* ** * ** ********* ********* ******* ***** ******* **** ********* ** ******* ** ******** ** *** ***** *** ********** **** ** ******** **** *** **** ** ***** *** **** ****** ** ******* *** ***** *********** ******* ** ******* *** ***** *** *** ** ************ ******* ** ****** ******* ******************

************* ********************

****** ** ********* ** ** ****** ** *********** * ***** ******** ******** ********** *** ***** ********** ******** **** **** ****** ******* ** ***** ** ********** ************* ************ **** ************** ****************** ** ** ** ****** *** *********** ** ******** ** *** ******** ** ***** *** ** **** ******** ** *****************

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Verviers Actu

Voir plus d'articles